AccueilFoot

Voici l'équipe de France si les joueurs de la Super Ligue étaient exclus

Publié le

par Axel Savoye

© Equipe de France de Football/Instagram

On n'aura toujours pas Benzema mais au moins Deschamps aura une excuse valable.

La Super Ligue est certainement l'un des plus gros séismes qu'ait connu le monde du football, ses principaux représentants restant vent debout contre l'idée d'une compétition réservée aux douze meilleurs clubs européens. La question des sanctions est encore débattue entre les dirigeants de l'UEFA et de la FIFA et l'exclusion des clubs dissidents des compétitions européennes mais aussi des championnats nationaux est notamment sur la table.

Mais un autre châtiment également à l'étude viserait à sanctionner les joueurs de la Super Ligue en leur interdisant de jouer l'Euro et la Coupe du monde. Si elle est appliquée, la sanction pourrait priver l'équipe de France d'une quinzaine de ses joueurs tels que Hugo Lloris (Tottenham), Paul Pogba (Manchester United), N'Golo Kanté (Chelsea FC) et Antoine Griezmann (FC Barcelone). On se retrouverait avec tout juste 11 joueurs, aucun milieu de terrain et toujours pas de Benzema (Real Madrid).

Voici la liste des survivants si la FIFA ou l'UEFA infligeaient cette sanction :

Gardiens : Steve Mandanda (OM), Alphonse Areola (Fulham), Mike Maignan (LOSC Lille)
Défenseurs : Benjamin Pavard (Bayern Munich), Léo Dubois (OL), Presnel Kimpembe (PSG), Lucas Digne (Everton), Lucas Hernandez (Bayern Munich)
Attaquants : Kingsley Coman (Bayern Munich), Kylian Mbappé (PSG), Wissam Ben Yedder (AS Monaco)

Reconstituer un 11 de niveau mondial n'est pas un défi impossible. Plusieurs clubs non concernés par l'affaire de la Super Ligue hébergent de jeunes prodiges pouvant arborer les couleurs de l'équipe de France tels que Marcus Thuram (Borussia Mönchengladbach), Eduardo Camavinga (Rennes), Nabil Fékir (Real Betis), Dayot Upamecano (RB Leipzig) ou Boubacar Kamara (Marseille). Il faudra tout de même se creuser la tête pour remettre sur pieds une équipe fracturée.

On suppose que si sanction il y a, ce n'est pas dans le but de menacer la carrière des joueurs mais de les pousser à faire pression contre leur propre club et de les convaincre de se retirer de la Super Ligue. Mais si la situation reste telle qu'elle est, ce serait une catastrophe pour les sélections nationales de France et d'ailleurs qui perdraient leurs joueurs vedettes, à quelques semaines de l'Euro et à un an et demi de la Coupe du Monde 2022.

À voir aussi sur sports :