AccueilStory

Tout juste arrivé aux Nets, LaMarcus Aldridge annonce sa retraite sportive

Publié le

par Konbini Sports

Instagram

On lui a détecté un problème cardiaque.

Le pivot vétéran LaMarcus Aldridge, 35 ans, qui venait de débarquer aux Brooklyn Nets, a annoncé jeudi sa retraite sportive, après une alerte cardiaque survenue lors du match de saison régulière NBA perdu contre les Los Angeles Lakers dimanche dernier. "C'est avec le cœur lourd que j'écris cette lettre. Lors de mon dernier match, j'ai joué avec un rythme cardiaque irrégulier. Un peu plus tard dans la nuit, ça a empiré, et ça m'a encore davantage inquiété", raconte-t-il dans un message posté sur Twitter.

"Même si ça va mieux désormais, ce que j'ai ressenti l’autre soir reste l'une des choses les plus effrayantes que j'ai connues. J'ai donc pris la décision de prendre ma retraite NBA. Depuis 15 ans, j'ai fait du basket ma priorité mais c’est désormais l'heure de placer ma santé et ma famille avant", dit-il.

Aldridge (2,11 m, 113 kg) venait d'être recruté par les Nets pour jouer la fin de saison, avec en ligne de mire probablement une de ses meilleures opportunités de remporter une bague de champion, dans un effectif pléthorique en stars (Kevin Durant, James Harden, Kyrie Irving, Blake Griffin...).

Certes plus vraiment au niveau qui fut le sien lors de ses années à Portland (2006-2015), sa franchise des débuts, et à San Antonio (2015-2020) qui l'a laissé libre en fin d'année passée, il pouvait encore rendre service dans un secteur intérieur à renforcer chez les Nets.

Sélectionné 7 fois au All-Star Game, deux fois dans la 2e meilleure équipe des exercices 2014-2015 et 2017-2018, il aura compilé dans sa carrière 19,4 points et 8,2 rebonds de moyenne en 15 saisons.

"Je suis reconnaissant pour tout ce que ce sport m'a apporté : les grands souvenirs, avec les hauts et les bas, les relations que j'ai créées et que je vais garder pour toujours. Je remercie Portland, qui a drafté un gamin tout maigre du Texas, et qui lui a donné une chance (...), les Spurs aussi pour m'avoir accueilli dans leur famille et offert cinq années sympas", écrit-il. "Enfin, je remercie Brooklyn. Vous attendiez plus de moi. Dans un jeu qui change tant, vous m’avez demandé de venir pour faire ce que je savais faire, et c’était bon à entendre. Je suis désolé que ça n’ait pas duré longtemps", conclut-il.

AFP.

À voir aussi sur sports :