AccueilFoot

En Suède, les stades rouvrent leurs portes… mais seulement pour huit personnes

Publié le

par Axel Savoye

© Pixabay

Tandis que les centres commerciaux sont autorisés à recevoir beaucoup plus de personnes.

L’Allsvenskan, le championnat de football suédois, a démarré une nouvelle saison ce samedi 10 avril et le gouvernement a pour l’occasion autorisé les stades à rouvrir leurs portes aux supporters. Ces enceintes sportives doivent cependant respecter une consigne très stricte : elles ne peuvent accueillir que huit personnes à la fois, rapporte The Sun. Ce sont donc seulement huit supporters qui ont soutenu leur équipe aux premiers matchs du championnat. Bonjour l’ambiance…

La sévérité des mesures est, certes, justifiée par le fait que la Suède compte l’un des taux d’incidence les plus élevés au monde dans cette pandémie, mais leur logique douteuse est pointée du doigt par Mats Enquist, secrétaire général des ligues de football suédoises.

"Félicitations à Skansen [nom d’un parc animalier, ndlr]. Mais quand le public du football recevra-t-il une évaluation aussi juste que celle de Skansen ? Notre public est assis, nos plans sont très stricts. En extérieur, le risque d’infection est extrêmement faible. Skansen et nous sommes tous deux à l’extérieur, mais un seul d’entre nous reste fermé. Difficile à croire."

Le parc animalier de Stockholm Skansen a pu accueillir au même moment un peu plus de 5 000 personnes. Même privilège pour les centres commerciaux, qui sont pourtant des lieux fermés où le risque de propagation du virus est plus élevé. Mais le Friends Arena, un stade à ciel ouvert de 50 000 places où s’est déroulée la rencontre entre les équipes d’AIK Fotboll et de Degerfors IF, a quant à lui dû se soumettre à la "règle des huit".

Les dirigeants des ligues et les footballeurs accusent une injustice. Quand bien même il a été la cible des invectives et des chants des supporters présents, Victor Kaj Edvardsen, attaquant de Degerfors, regrette cette situation : "C’est dommage qu’ils n’aient été que huit, cela aurait été bien mieux s’ils avaient été 50 000 à le crier. Mais j’ai entendu qu’ils le criaient. C’était assez drôle en fait."

À voir aussi sur sports :