AccueilFoot

Selon Capital, Mediapro n'a pas suffisamment de cash pour payer la LFP

Publié le

par Abdallah Soidri

© Twitter

Mais le président de Mediapro s'est montré optimiste.

Cinquante-neuf millions d'euros. C'est ce qui manquerait dans les caisses de Mediapro pour payer l'ardoise de 172 millions d'euros que le groupe audiovisuel doit à la LFP, depuis le 5 octobre. Selon Capital, la trésorerie de l'Espagnol a été estimée à 113 millions d'euros fin septembre par l'agence de notation Moody's, et même l'échéance de 150 millions en décembre pourrait ne pas être honorée.

Les informations dévoilées par le magazine économique n'invitent pas à l'optimisme quant à l'avenir de Mediapro. On apprend que "l'impasse financière" dans laquelle se trouve le groupe présidé par Jaume Roures ne date pas d'hier, mais a bel et bien été accentuée par la crise du COVID.

Devant la presse, convoquée ce mercredi à Paris, le patron de Mediapro s'est voulu rassurant sur l'avenir du groupe, et par extension de sa chaîne. "Je suis venu pour dire que Téléfoot va continuer""nous allons respecter le contrat", a-t-il notamment affirmé aux médias.

Par ailleurs, Roures a avancé le nombre de 600 000 abonnés, contredisant celui de 278 000 avancé par RTL et Le Canard enchaîné. Sur sa rentabilité, il a rappelé que le "projet était sur quatre ans" et qu'"[il] savait qu'[il] ne serait pas rentable dès la première année". Et quand on l'interroge sur sa volonté de renégocier les droits télé, le dirigeant persiste et signe :

"Personne ne pouvait prévoir les effets socio-économiques du COVID. Cela nous a amenés à voir avec la Ligue comment nous adapter à cette situation, sans remettre en cause l'engagement d'avril 2018. […] Il faut avoir confiance [dans le processus de conciliation avec la LFP, ndlr]. Je ne vois pas pourquoi on ne trouverait pas des solutions. [...] La seule chose que nous demandons, c'est de nous adapter à la situation pour cette saison. Je ne peux pas croire qu'on ne va pas s'en sortir."

À voir aussi sur sports :