AccueilStory

Quand Rongier souhaite une bonne nuit au poste à celui qui lui a lancé un projectile

Publié le

par Konbini Sports

Instagram Valentin Rongier

"Gros bisous au supporter montpelliérain qui m'a jeté la bouteille."

"Gros bisous au supporter montpelliérain qui m'a jeté la bouteille, bonne nuit au poste imbécile". Quelques mots postés en story par Valentin Rongier sur Instagram, accompagnés d'une photo de lui montrant sa blessure à la bouche, après la rencontre de dimanche soir, entre Montpellier et l'OM (victoire des Olympiens 3-2, après avoir été menés 2-0). 

Plus tôt dans la soirée, la dernière rencontre de la 1re journée de Ligue 1 avait été interrompue douze minutes par l'arbitre, après plusieurs avertissements en raison des lancers de projectiles. Le joueur de l'OM Valentin Rongier, remplaçant, avait notamment été touché à la tête par une bouteille, au moment du but de Dimitri Payet qui a placé son équipe aux commandes du match (3-2, 79e).

"Valentin Rongier a eu une grosse coupure à la bouche et n'a pas pu entrer en jeu. On espère ne pas revoir ces gestes", a commenté après le match l'entraîneur de l'OM Jorge Sampaoli.

Une bouteille a aussi été lancée depuis la tribune Etang de Thau, celles des ultras locaux, dans la surface de réparation marseillaise, alors que l'Héraultais Florent Mollet s'apprêtait à tirer un corner (89e). L'arbitre Jérémie Pignard a alors décidé de renvoyer les deux équipes aux vestiaires. Après un moment de tâtonnement, les acteurs ont quitté la pelouse.

Le directeur de la sécurité du club montpelliérain Pierre-Marie Grappin s'est adressé directement aux spectateurs : "Supporters, vous êtes en train de faire à Marseille le plus beau cadeau qu'ils pouvaient rêver. Votre comportement qui consiste à lancer des bouteilles, des gobelets pleins pendant le jeu et sur la pelouse est inadmissible", a-t-il lancé au micro.

"Deux personnes ont été interpellées après les jets de projectiles" qui ont conduit à l’interruption du match Montpellier-Marseille, a indiqué dimanche soir à l’AFP la police montpelliéraine.

Konbini Sports avec AFP

À voir aussi sur sports :