© Instagram Novak Djokovic

Pourquoi le tournoi caritatif organisé par Novak Djokovic suscite la polémique

Au moins quatre joueurs ont été testés positifs au Covid-19.

La nouvelle est tombée ce mardi à la mi-journée : Novak Djokovic a, à son tour, été testé positif au coronavirus. Il s’ajoute à la liste des joueurs contaminés en marge du tournoi caritatif, l’Adria Tour, qu’il organisait depuis quelques jours dans les Balkans.

Le week-end dernier, trois des joueurs y participant, le bulgare Grigor Dimitrov (19e mondial), le croate Borna Coric (33e) et le serbe Viktor Troicki (184e), avaient déjà été testés positifs, ce qui laissait craindre un effet domino avant la reprise du circuit ATP et en particulier l’US Open.

Publicité

"Dès l’arrivée à Belgrade (en provenance de Zadar, en Croatie, où se déroulait samedi et dimanche la deuxième étape du tournoi), nous sommes allés faire des tests. Le mien et celui de Jelena [son épouse, ndlr] sont positifs. Ceux des enfants sont négatifs", a déclaré mardi Djokovic dans un communiqué. Il se dit "extrêmement désolé pour chaque cas individuel de contamination". "J’espère que le nombre de contaminés n’augmentera pas", a-t-il ajouté.

"Tout ce que nous avons fait depuis un mois, était fait avec le cœur pur et avec les intentions sincères", a poursuivi le Serbe, en ajoutant que le tournoi était organisé "avec l’idée d’aider les joueurs de tennis de la région, de créer des conditions pour qu’ils jouent, pour qu’ils se fassent des revenus afin de surmonter plus facilement cette période difficile".

Publicité

Alors que, dans la région des Balkans, les mesures sanitaires ne sont pas aussi strictes qu’en France, les images diffusées de la première étape de l’Adria Tour, à Belgrade, montraient un stade comble, quasiment sans masque de protection, des joueurs et joueuses se donnant des accolades sur le court ou dînant ensemble sans aucune précaution.

D’autres vidéos, qui ont fait le tour du Web le week-end dernier, montrent des joueurs qui se déchaînent torse nu en boîte de nuit et qui jouent au basket sans aucune restriction de contact… Djokovic avait d’ailleurs répondu aux critiques sur le peu de distanciation observée en mettant en avant le bilan "plutôt décent" des pays des Balkans dans leur lutte contre le coronavirus.

Publicité

À la fin du week-end, le bilan a été lourd : Dimitrov, 19e mondial, qui était à plat pour son match contre Coric dimanche à Zadar, a tweeté le soir même, après avoir quitté ses collègues précipitamment : "J’ai été testé positif au Covid-19 à mon retour à Monaco". Dimitrov avait simplement "checké" Coric à la fin de leur match. Son tweet a provoqué l’annulation de la finale de Zadar entre Djokovic et le russe Andrey Rublev (14e) et lundi matin, Coric a annoncé à son tour être positif.

Parallèlement, le préparateur physique de Djokovic, Marko Paniki et l’entraîneur de Dimitrov, Kristijan Groh ont également été testés positifs, selon la presse locale qui précise que le numéro 1 mondial a rapidement quitté Zadar pour Belgrade où il a été testé lundi matin.

"Décision débile de faire l’exhibition […], voilà ce qui arrive quand on ne respecte pas les protocoles. Ce N’EST PAS UNE BLAGUE", a quant à lui tweeté l’australien Nick Kyrgios, qui n’était pas de la fête.

Publicité

Désormais, on craint un effet domino catastrophique pour le tennis puisqu’ont également participé à l’Adria Tour Dominic Thiem (3e) et Alexander Zverev (7e). Ce dernier a été testé négatif, tout comme Marin Cilic (37e) et Rublev, qui a annoncé se mettre de son propre chef en quatorzaine.

Ce cluster des Balkans pourrait coûter cher au circuit ATP et à l’US Open qui se déroulera sans qualifications (31 août-13 septembre), mais pour lequel plusieurs grands noms ont fait état de réticences (notamment Djokovic, Rafael Nadal, Simona Halep) quant aux conditions et aux restrictions sanitaires.

Konbini sports avec AFP

Par Lucie Bacon, publié le 24/06/2020