Portrait de Billy Koumetio, the French un peu alone

Formé à Lyon, le jeune Billy Koumetio tente désormais de percer du côté de Liverpool.

Liverpool est certainement la meilleure équipe du monde actuellement. Dernier vainqueur de la Ligue des Champions, un parcours de leader incroyable cette saison en Premier League, un coach considéré comme l’un des meilleurs du milieu, un jeu porté vers l’avant qui fait plaisir à voir… En clair, tout roule chez les Reds. Une petite anomalie persiste tout de même.

Notre équipe de France championne du monde ne fournit aucun joueur à Liverpool. Pire, aucun Français ne figure dans l’effectif professionnel de l’équipe du nord de l’Angleterre… Cette anomalie sera pourtant peut-être gommée par un certain Billy Koumetio. Arrivé il y a un an à Liverpool, à l’âge de 16 ans, le natif de Villeurbanne pourrait enfin être le Français qui réussit chez les Reds…

Publicité

De Lyon à Liverpool en passant par Orléans

Né à Villeurbanne, près de Lyon, Billy Koumetio semblait prendre la même direction que quelques prédécesseurs de renom, dans la lignée des pépites formées à l’Olympique Lyonnais comme Lacazette, Fékir, Benzema ou Umtiti. Pourtant ce défenseur central d’1m95 n’est pas resté longtemps dans le club de son cœur. Jean-François Vulliez, directeur du centre de formation de l’Olympique Lyonnais, tente d’expliquer pourquoi :

"Il y a eu un peu d’impatience et de l’ignorance de la part du joueur. L’OL fait passer le projet sportif avant le contractuel. Lorsqu’un club comme Liverpool vient vous démarcher, c’est difficile. Je pensais qu’il allait rester. Lorsqu’on s’occupe pendant cinq ans d’un jeune Lyonnais, c’est frustrant de le voir partir".

Passé par Vaulx-en-Velin avant d’arriver à l’OL en U11, Billy Koumetio a été sous la houlette d’Amaury Barlet (actuel entraîneur des U17 nationaux lyonnais) pendant une grande partie de la pré-formation. "On ne l’a pas identifié comme un top player à Lyon. Mais dans le foot tout est possible, j’espère qu’il réussira dans son parcours", confie le directeur du centre de formation de l’OL.

Publicité

Voir cette publication sur Instagram

#LFC

Une publication partagée par Koumetio (@billykoumetio) le

En juillet 2018, le jeune Billy a 15 ans et s’en va pourtant vers Orléans, alors en Ligue 2. "Les réseaux" d’Anthar Yahia, manager sportif d’Orléans à l’époque, ont eu raison d’une probable progression fulgurante sur les bords du Rhône.

À Orléans, Billy Koumetio devait aider les U17 nationaux et même jouer avec les seniors pour quelques matches mais plusieurs pépins physiques l’ont ralenti dans sa progression. Pour preuve, les Pierre Bouby ou autre Anthony Le Tallec, joueurs de l’effectif professionnel à cette époque, ne sauraient commenter le potentiel de Koumetio. Les quelques rencontres de Billy Koumetio et son potentiel ont cependant suffi pour que des émissaires de Liverpool soient convaincus par le jeune Français. Celui qui n’a jamais vu le Brésil champion du monde de football de son vivant (il est né le 14 novembre 2002) s’envole donc six mois après son arrivée pour Liverpool en janvier 2019. Pourquoi avoir pris le risque de partir dans un tel club alors que sa carrière n’a pas encore commencé ? "Le projet était beaucoup plus convaincant. La mentalité est différente là-bas", répond tout simplement le défenseur…

Publicité

D’attaquant gauche à défenseur central

Arrivé seul sur les rives de la Mersey pour devenir LE Français qui réussit à Liverpool, Billy Koumetio nous rappelle tout de même une chose : "Je ne suis pas le seul Français, il y a Yasser Larouci et Abel Rodrigues aussi". Le premier, né en Algérie, est un latéral gauche à fort potentiel qui hésite encore entre la France et l’Algérie pour sa sélection. Le second n’a pas joué de la saison.

À Liverpool, Billy Koumetio garde la tête sur les épaules et continue de suivre ses cours par correspondance pour passer son BAC Pro commerce à la fin de l’année : "C’est un peu compliqué mais on s’accroche et je fais du mieux que je peux pour l’avoir".

Le natif de Villeurbanne doit également s’accrocher sur le terrain. Quelques blessures l’ont contraint à manquer des rendez-vous importants, notamment en Youth League ou lorsque Jurgen Klopp a dû faire appel aux jeunes. Cette saison, Billy Koumetio n’a plus joué depuis novembre en championnat à cause de ses blessures. Mais quand il joue, le défenseur impressionne. Se jugeant lui-même "à l’aise techniquement, dur défensivement et dans les airs", Koumetio fait l’unanimité dans les médias locaux outre-Manche. Aujourd’hui défenseur central, Koumetio a pourtant commencé à l’OL en tant qu’attaquant gauche :

Publicité

"Il n’était pas forcément ravi de passer défenseur mais on a constaté que c’était son meilleur poste vu sa puissance et ses qualités techniques commençaient à être limitées pour jouer devant".

Disposant d’un contrat aspirant, Koumetio ne se dit "pas impressionné" par un joueur en particulier au sein de son équipe. Le jeune Villeurbannais "se prépare au haut niveau" pour espérer retrouver son équipe des U18 de Liverpool, actuellement deuxième du championnat, et pourquoi pas intégrer l’effectif de Jürgen Klopp.

En sélection nationale, Billy est toujours un kid avec ses deux sélections avec l’équipe de France U18. Lors de son dernier match avec les Bleus le 22 août dernier, Koumetio a pu côtoyer notamment le Marseillais Isaac Lihadji et le Parisien Adil Aouchiche. Deux pépites qui commencent à faire leur nom en France. Espérons une éclosion du même acabit pour le Gone de Liverpool.

Par Axel Benchina

Par Konbini Sports, publié le 07/02/2020

Pour vous :