AccueilStory

Munich veut habiller son Allianz Arena aux couleurs LGBTQ

Publié le

par Konbini Sports

© Tobias Alt, Tobi 87, CC BY-SA 4.0

Avant le match face à la Hongrie, la municipalité veut manifester sa désapprobation avec la politique du gouvernement hongrois.

Mise à jour, mardi 22 jun, 11h : 

L'UEFA a refusé mardi le projet de la ville de Munich d'illuminer son stade aux couleurs arc-en-ciel de la communauté LGBT pour le match de l'Euro Allemagne-Hongrie mercredi (21h00), pour protester contre une loi jugée discriminatoire récemment votée en Hongrie.

"De par ses statuts, l'UEFA est une organisation politiquement et religieusement neutre", explique la confédération européenne dans un communiqué. "Etant donné le contexte politique de cette demande - un message visant une décision prise par le parlement national hongrois -, l'UEFA doit refuser cette requête", ajoute-t-elle.

L'instance européenne, qui dit "comprendre que l'intention est également d'envoyer un message pour promouvoir la diversité et l'inclusion", accepte cependant l'idée et propose des dates alternatives pour l'illumination du stade en arc-en-ciel: "Soit le 28 juin - le Christopher Street Liberation Day (Gay pride locale, ndlr) - soit entre le 3 et le 9 juillet qui correspond à la semaine du Christopher Street Day à Munich", détaille-t-elle dans son communiqué. 

La Fédération allemande de football était d'accord pour que le stade de Munich, l'Allianz Arena, soit illuminé aux couleurs arc-en-ciel durant l'Euro, mais pas forcément le jour du match contre la Hongrie, a déclaré lundi le porte-parole de l'équipe d'Allemagne au camp de base de Herzogenaurach.

La municipalité de Munich devait demander ce lundi à l'UEFA l'autorisation d'illuminer le stade aux couleurs symboles de la communauté LGBT, et plus largement de la diversité, mercredi soir au moment de la réception de la Hongrie, dans "un signe visible de solidarité avec la communauté LGBT de Hongrie". Munich ajoute sa voix à ceux qui, en Europe, condamnent la politique du Premier ministre Viktor Orban, jugée discriminatoire contre les minorités sexuelles.

Ce projet vise à répondre à une loi votée mardi dernier en Hongrie qui va conduire, selon des ONG, à interdire des programmes éducatifs, publicités, livres ou séries dans lesquels l'homosexualité est évoquée. L'UE s'est dite "très préoccupée" par cette loi et examine sa légalité, a déclaré mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Interrogé sur ce projet, le porte-parole de la Mannschaft Jens Grittner a habilement contourné la question du message envers Budapest, en évitant de prononcer le mot de Hongrie dans sa réponse : "On n'est peut-être pas obligé de le faire exactement le jour de ce match-là", a-t-il dit, suggérant de reporter l'initiative à un match de début juillet, pour la faire coïncider avec une semaine des fiertés programmée dans la capitale bavaroise.

Un brassard arc-en-ciel qui fait parler

Par ailleurs, la Fédération allemande a confirmé que l'UEFA avait bien donné son feu vert au port d'un brassard de capitaine arc-en-ciel par Manuel Neuer. Le gardien de but le porte depuis le début du tournoi, mais des médias allemands s'étaient alarmés dimanche en apprenant que l'UEFA entendait "enquêter" sur cette initiative.

L'instance européenne a fait savoir qu'elle ne voyait aucune raison de sanctionner l'Allemagne "considérant que ce geste promeut une bonne cause". Leon Goretzka, milieu de terrain de l'équipe, a estimé lundi que, certes "le sport ne doit pas être instrumentalisé", mais qu'il "serait absurde si nous devions nous excuser pour cela, parce que la raison pour laquelle nous le faisons est très claire".

Neuer porte ce brassard "en signe d'adhésion de toute la Mannschaft aux valeurs de diversité, d'ouverture, de tolérance, contre la haine et les discriminations", a précisé le porte-parole Jens Grittner.

AFP.

À voir aussi sur sports :