AccueilStory

Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial PSG-RB Leipzig

Publié le

par Abdallah Soidri

"Je pleure le PSG de Thomas Tuchel c’est devenu le Stoke City de Tony Pulis".

Le PSG jouait son avenir européen ce mardi. Un match capital pour les Parisiens, dans l'obligation de s'imposer face à Leipzig afin de ne pas hypothéquer leurs chances de qualification pour les 8es de finale de la Ligue des champions. Et ça commence bien pour les joueurs de Thomas Tuchel qui bénéficient d'un pénalty généreux à la 11e minute. Neymar se charge de le tirer et le transforme. Contre le cours du jeu, le PSG mène au score.

On aurait pu croire que ce but allait libérer les Parisiens mais ce fut tout le contraire. Les Allemands dominent largement, et côté français certains commencent à perdre leur sang froid, à commencer par Neymar et Paredes.

Paris tient toujours son 1-0, et à quelques minutes de la fin du match, Tuchel fait entrer Verratti. Le milieu de terrain écope d'un carton jaune quelques secondes après son entrée en jeu.

Mais sa présence sur le terrain fait beaucoup de bien à son équipe.

En déjouant complètement, le PSG, méconnaissable, s'impose finalement face à une équipe de Leipzig qui a manqué de tranchant et de réalisme dans la zone de vérité. Les 3 points et puis c'est tout pour Paris. Pour la manière, on repassera.

À voir aussi sur sports :