AccueilFoot

Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial OM-Manchester City

Publié le

par Abdallah Soidri

"En route vers le 0 point, parce que 'à jamais les premiers' c’est bien mais à jamais les 2e c’est mieux".

Après sa défaite contre l'Olympiakos lors de la 1ère journée de la Ligue des champions, l'OM devait absolument réagir pour ne pas hypothéquer ses chances de qualification. Mais l'adversaire qui se présentait sur la pelouse du Vélodrome n'était autre que le Manchester City de Guardiola, De Bruyne et Sterling. Face à une équipe d'un tel calibre, André Villas-Boas choisit l'option ultra-défensive.

Hélas pour l'entraîneur portugais, le bus marseillais n'a même pas tenu 20 minutes. Suite à une erreur de Rongier à l'entrée de sa surface, les Citizens ouvrent le score par Ferran Torres.

Malgré ce but, l'OM n'affiche toujours pas d'ambition offensive. Sa seule frappe en première période vient d'une chevauchée de Radonjic. Mais sans danger pour Ederson, le gardien mancunien.

Au retour des vestiaires, il y a une très (très) légère amélioration dans les rangs olympiens, mais toujours pas de quoi inquiéter City, pourtant loin d'être flamboyant. Et ce qui devait arriver arriva : à un quart d'heure de la fin, Gundogan marque. Puis, 5 minutes plus tard, Sterling achève définitivement les Marseillais.

À voir aussi sur sports :