AccueilFoot

Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial OL-Sainté

Publié le

par Abdallah Soidri

"Si on m'avait dit que le premier centre réussi de Maxwel Cornet aboutirait à une madjer de Kadewere, je n'y aurais jamais cru."

Le 121e derby entre l’OL et Saint-Étienne commence par une série de buts hors-jeu : deux pour les Lyonnais (Dembélé) et un pour les Stéphanois (Abi).

Dans cette première période, les Verts se montrent les plus dangereux et ouvrent logiquement le score avec Denis Bouanga, qui trompe Lopes d’une frappe au premier poteau.

Peu avant l’heure de jeu, Rudi Garcia opère un triple changement avec les entrées de Mendes, Paqueta et Kadewere. Un coaching payant puisque c’est ce dernier qui égalise pour l’OL, après une belle combinaison sur coup franc.

Quelques minutes plus tard, le jeune attaquant se la joue solo pour tromper une nouvelle fois Jessy Moulin, coupable d’une grossière erreur sur sa ligne. Avec ce doublé, Kadewere a joint à la parole les actes, après avoir avoué son rêve dans lequel il inscrivait un doublé dans le derby.

Alors que Lyon se dirigeait vers une victoire contre son ennemi juré, le milieu Rhodanien Jean Lucas, tout juste entré en jeu, commet une faute dans sa surface et offre un pénalty inespéré à Saint-Étienne. Denis Bouanga s’élance… et tire à côté. Le score ne bouge pas et l’OL remporte le 121e derby de l’histoire.

À voir aussi sur sports :