AccueilStory

La police ouvre une enquête après une alerte à la bombe anonyme au domicile de Harry Maguire

Publié le

par Lisa Coll

La police enquête sur des menaces visant le joueur anglais.

La police ouvre une enquête après une alerte à la bombe anonyme au domicile de Harry Maguire

© Paul ELLIS / AFP

La police de la région de Manchester enquête sur des menaces anonymes concernant la présence d’une bombe au domicile du défenseur international anglais de Manchester United, Harry Maguire, a annoncé un porte-parole du joueur, jeudi. "Au cours des dernières 24 heures, Harry a reçu une menace sérieuse visant son domicile familial", a expliqué ce porte-parole. "Il en a fait part à la police qui enquête à ce sujet", a-t-il ajouté.

La police a confirmé dans un communiqué avoir été contacté mercredi "au sujet d’une alerte à la bombe dans le quartier de Wilmslow. […] Aucune évacuation n’a été ordonnée, mais en guise de mesure préventive, un chien policier entraîné à la détection des explosifs a été amené à cette adresse cet après-midi, jeudi 21 avril, pour mener une fouille du jardin et des environs".

Une saison difficile

Âgé de 29 ans, Maguire connaît une saison difficile, tant collectivement avec les Red Devils que sur le plan de ses prestations individuelles. "La sécurité de sa famille et de ses proches est la priorité numéro un de Harry", qui vit avec sa fiancée et deux enfants, a souligné son porte-parole. "Il va continuer à se préparer normalement pour le match de ce week-end et il ne fera aucun autre commentaire pour l’heure."

Largement battu (4-0) par Liverpool mardi, dans un match où Maguire était titulaire en défense, Manchester United a sérieusement compromis ses chances de disputer la prochaine Ligue des champions. Actuellement 6e avec 54 points, soit trois de moins que Tottenham, 4e et dernier qualifié virtuel pour la C1, et Arsenal, qui comptent tous deux un match en moins, le club n’est même pas assuré d’être européen. Le prochain match des Red Devils sera justement un déplacement capital à Arsenal, samedi (13 h 30, heure de Paris).

Konbini sports avec AFP

À voir aussi sur sports :