AccueilStory

La NBA pleure Elgin Baylor, une des ses plus grandes légendes

Publié le

par Konbini Sports

© Photo by Joe Kohen/WireImage

"Avant que Michael Jordan ne réussisse des choses incroyables dans les airs, il y avait Elgin Baylor !"

Une légende du basket est décédée lundi à l'âge de 86 ans : Elgin Baylor, qui a disputé huit finales entre 1958 et 1971 sous les couleurs des Los Angeles Lakers, sans jamais en gagner une seule. Elgin Baylor est mort paisiblement, entouré de sa femme Elaine et de sa fille Krystal, a précisé la franchise de Los Angeles qui a annoncé son décès.

"RIP ("rest in peace") pour le premier joueur de haute volée de la NBA, Légende des Lakers et Membre du Hall of Fame", a réagi dans un tweet l'ancien meneur vedette des Lakers, Earvin Magic Johnson. "Avant que Michael Jordan ne réussisse des choses incroyables dans les airs, il y avait Elgin Baylor ! Une vraie grande classe et une belle personne", ajoute Magic Johnson. Baylor avait été choisi par les Lakers lors de la draft 1958, alors que la franchise était encore basée à Minneapolis.

Dès sa première saison en NBA, cet ailier-fort de 1,96 m avait marqué les esprits en réussissant des moyennes par match de 24,9 points, 15 rebonds et 4,1 passes décisives, qui lui avaient valu d'être désigné rookie (meilleur débutant) de la saison 1958-1959. Ce fut le début d'une brillante carrière qui avait pris fin en 1971, au cours de laquelle Baylor a inscrit 23 149 points pour une moyenne remarquable de 27,4 points par match.

Seule ombre au tableau : aucun titre de champion NBA décroché, malgré huit finales, dont trois âprement disputées contre Boston qui avaient à chaque fois tourné en faveur des Celtics. Ironie du sort : les Lakers avaient conquis le titre NBA à la fin de la saison 1971/72, celle au cours de laquelle Baylor avait dû raccrocher après seulement neuf matches, à cause de problèmes au genou. Mais Baylor s'en va avec un record qui tient toujours : celui du plus grand nombre de points inscrit par un joueur dans un match de finale NBA : 61 points, contre les Boston Celtics en 1962.

Son maillot frappé du numéro 22 a été retiré et hissé dans les cintres du Staples Center, la salle mythique des Lakers devant laquelle se dresse depuis 2018 une statue à son effigie. "Je suis reconnaissant d'avoir partagé des moments incroyables avec lui", a déclaré au Los Angeles Times Jerry West, considéré comme l'un des plus grands joueurs des Lakers, qui fut son coéquipier pendant onze saisons.

Jerry West met en avant ses qualités humaines au-delà de celles du joueur. "Il a fait tout son possible pour m'aider à m'épanouir, en partageant des choses avec moi, que je sais que je chérirai le reste de ma vie", ajoute-t-il. Après sa carrière de joueur, Baylor avait été l'entraîneur du New Orleans Jazz de 1974 à 1979, avant de rejoindre en 1986 le club rival des Los Angeles Clippers en qualité de vice-président des opérations basket. Il y était resté jusqu'à sa retraite, en 2008.

AFP

À voir aussi sur sports :