AccueilStory

La FFT a tranché : Benoît Paire est privé des Jeux olympiques de Tokyo

Publié le

par Julie Morvan

© Rob Keating/Wikimedia Commons

Il avait pourtant reçu plusieurs avertissements suite à son attitude jugée déplacée…

La décision est prise : lors de sa séance du 23 avril, la Fédération française de tennis (FFT) a officiellement annoncé écarter Benoît Paire d’une possible sélection aux prochains Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo. Une sanction en réaction aux multiples débordements du 35e mondial. Son attitude déplacée est pointée du doigt depuis plusieurs mois, aussi bien sur le terrain qu’au-dehors.

Face à Federico Gaio lors du tournoi ATP de Barcelone le 19 avril dernier, le joueur aurait par exemple commencé à s’agacer contre lui-même. Alors qu’il avait déjà perdu un set, il se serait lancé à lui-même à voix haute : "Arrête, ça me saoule ! Qu’est-ce que je fais ? C’est naze, c’est pas des matches… À quoi ça sert de s’entraîner pour faire ça ? À rien du tout." Un agacement qui a rapidement escaladé au cours du match pour finir par exploser, lorsque Paire a craché au sol après une décision de l’arbitre.

Quelques jours plus tôt, après sa défaite face à l’Australien Jordan Thompson à Monaco, l’Avignonnais avait également déclaré en conférence de presse : "Franchement, j’en ai rien à branler de ce match. Rien à foutre, et je vais rentrer chez moi. Rien à cirer de me battre, pas me battre. C’est comme ça, le circuit est devenu pourri. Zéro ambiance, il se passe rien."

Une attitude que le comité d’éthique de la FFT a jugée inadaptée et inadmissible, portant "très négativement atteinte à l’image et aux valeurs du sport au général et du tennis en particulier." Gilles Moretton, le président de la FFT, s’était pourtant déjà entretenu avec Benoît Paire pour lui rappeler son devoir de faire respecter les valeurs du sport et du tennis, et de faire preuve d’exemplarité pour la communauté du tennis et la jeunesse du pays en général.

Le joueur avait d’ailleurs écrit une lettre au comité d’éthique pour s’excuser de son comportement et manifester sa volonté de s’améliorer, ce qui lui avait évité une saisine des instances disciplinaires de la fédération. Mais ses actes et ses paroles à la suite de ce courrier sont entrés en contradiction avec ceux qu’il avait promis à l’écrit. Il ne pourra donc pas être sélectionné pour représenter la France aux JO, qui débuteront en juillet.

La Direction technique nationale (DTN) a cependant proposé à Benoît Paire un accompagnement pour l’aider à mieux traverser la période actuelle, dont il a plusieurs fois déploré le manque de plaisir, de vie et de motivation. "Le seul moment de bonheur, c’est quand je suis chez moi, que je ne mets pas mon masque, et là je me sens heureux", avait-il déclaré à L’Équipe.

À voir aussi sur sports :