AccueilStory

La championne olympique du 100 m est prête à battre le record du monde

Publié le

par Konbini Sports

© Legado OficialPE/Flickr

Le record du monde décrié et qui tient depuis 33 ans est dans le "viseur" de la reine du 100 m.

La double championne olympique du 100 m Elaine Thompson-Herah peut écrire l’histoire ce jeudi en battant le record du monde de la discipline, lors du meeting de la Diamond League à Lausanne. "Le record est dans mon viseur", a-t-elle expliqué mercredi à propos du record du monde du 100 m de l’Américaine Florence Griffith-Joyner (10 s 49), établi en 1988 et jusqu’ici réputé imbattable.

"Je ne pensais pas pouvoir battre le record du monde avant le meeting de Prefontaine à Eugene", a expliqué Thompson-Herah en conférence de presse, avant le meeting de Lausanne jeudi.

Samedi, elle a réussi le deuxième meilleur chrono de l’histoire du 100 m en 10 s 54 à Eugene (Oregon), quelques semaines après avoir ébloui les Jeux olympiques de Tokyo (titres sur 100 m, 200 m et relais 4 x 100 m). "Je ne m’attendais pas à courir en 10 secondes 54. Après cette course, le record est dans mon viseur, mais il faudrait que je fasse une course parfaite, avec des conditions parfaites, alors ce serait possible", a expliqué l’athlète de 29 ans.

Elaine Thompson-Herah est la première sprinteuse à s’approcher du décrié record du monde de l’Américaine Florence Griffith-Joyner, établi en 10 s 49 en juillet 1988. "Quand je vois ses courses, j’aime regarder sa mécanique, sa technique magnifique", a assuré la Jamaïcaine à propos de l’Américaine décédée en 1998, connue à la fois pour son style unique mais aussi pour les soupçons de dopage qui entourent la saison de son record.

"J’essaie de faire techniquement la même chose qu’elle, mais je ne pense pas y arriver parfaitement encore, je vais y travailler. Elle est une bonne inspiration pour notre sport. Si on m’avait demandé il y a quelques années s’il était possible de battre son record, j’aurais répondu non. Mais avoir couru en 10 s 54 l’a mis dans mon viseur, ça me montre que tout est possible."

"C’est possible de battre un record de 'Flo-Jo', et j’adorerais le faire. C’est quelqu’un qui m’a inspirée", a conclu Thompson-Herah. Si elle réussissait à battre ce record, ce jeudi ou plus tard, cela validerait la domination de la Jamaïque sur le sprint mondial depuis la fin des années 2000, après le record d’Usain Bolt de 9 s 59 en 2009.

Konbini Sports avec AFP

À voir aussi sur sports :