© Photo by Kevork Djansezian/Getty Images

Kobe Bryant : l'ultime et émouvant hommage de Beyoncé, Michael Jordan et Shaq

L'ultime hommage à Kobe Bryant en compagnie de sa femme Vanessa, ses filles, des gloires du basket et de nombreuses personnalités.

L’émotion était palpable ce lundi au Staples Center, la salle des Los Angeles Lakers, pleine à craquer, pour l’ultime hommage à Kobe Bryant et sa fille. Dans une cérémonie animée par Jimmy Kimmel, les personnalités s’étaient déplacées en nombre pour honorer une dernière fois la mémoire d’un des plus grands joueurs de l’histoire, dans "sa maison".

Beyoncé a été la première à se présenter sur scène. "Je suis là parce que j’aime Kobe. Et cette chanson était l’une de ses préférées", proclame la chanteuse avant d’interpréter "XO" et "Halo".

Publicité

Michael Jordan, le plus grand joueur de l’histoire du basket-ball et idole de Kobe Bryant, n’a pu retenir ses larmes au moment de prononcer son discours. Un hommage poignant de celui qui se considérait comme un "grand frère" pour le joueur des Lakers, ponctué d’anecdotes drôles sur le compétiteur, le basketteur et "le MVP des papas" qu’était Kobe. His Airness a même plaisanté sur ses larmes : "Kobe m’a eu. Je vais subir un nouveau mème où je pleure."

Publicité

Shaquille O’Neal, ancien coéquipier de Kobe Bryant, avec qui il a remporté trois titres NBA (2000, 2001, 2002), y est aussi allé de son petit hommage dans le pur style du Shaq. "Le jour où Kobe a gagné mon respect, c’est quand je lui ai dit : 'Kobe, il n’y a pas de 'je' (I) dans 'équipe' (team)'. Il m’a répondu : 'Je sais, mais il y a 'moi' ('M-E') dedans enf****'", plaisante l’ancien pivot. Une anecdote qui résume bien la relation qu’entretenaient les deux joueurs, qui ont formé l’un des plus grands duos de la NBA.

L’honneur de conclure la cérémonie est revenu à Vanessa Bryant. Elle a raconté la relation particulière que sa fille Gianna et son mari entretenaient, notamment le fait que Kobe se voyait beaucoup en elle. Elle a aussi rendu un vibrant hommage au père et au mari qu’il était, au-delà de l’athlète :

Publicité

"Kobe était vu comme un compétiteur acharné sur le terrain. […] Mais pour moi, il était Kob’-Kob’, mon boo-boo, mon bay-boo, mon papi chulo. J’étais sa Vivi, sa principessa, sa reina, sa queen Mamba. Je ne pouvais pas le voir comme une célébrité ou comme un incroyable joueur de basket. Il était mon doux mari et le père magnifique de nos enfants. Il était à moi. Il était mon tout.

Il aimait être le coach de Gianna. Il m’a dit qu’il aurait aimé convaincre Natalia de jouer au basket pour passer plus de temps avec elle. Mais il voulait aussi qu’elle suive sa propre passion. Il l’a regardée jouer un tournoi de volley le jour de son anniversaire, le 19 janvier, et il a noté qu’elle était une joueuse très intelligente. Il était convaincu qu’elle aurait fait une excellente meneuse de jeu avec sa vision. Il m’a dit qu’il voulait que Bianka et Capri fassent du basket quand elles grandiraient, là aussi simplement pour passer plus de temps avec elles, comme il le faisait avec Gigi."

Par Abdallah Soidri, publié le 25/02/2020