© Instagram

Des joueuses WNBA disent non à la reprise pour poursuivre la lutte contre le racisme

Parce qu'il y a plus important que le sport.

Alors que la nouvelle saison WNBA doit débuter en juillet prochain, plusieurs joueuses ont indiqué leur volonté de ne pas reprendre, compte tenu du contexte social qui règne aux États-Unis. Pour les basketteuses Renee Montgomery (Atlanta Dream) et la championne en titre Natasha Cloud (Washington Mystics), la priorité n’est pas à un retour sur les parquets, mais à la poursuite de la lutte contre le racisme.

La meneuse de jeu des Washington Mystics s’est rendue sur Instagram pour annoncer sa volonté de faire l’impasse sur la saison WNBA à venir. "Une des décisions les plus dures de ma carrière", explique-t-elle.

Publicité

"Plusieurs facteurs expliquent cette décision, mais le plus important d’entre eux est le fait que je suis plus qu’une athlète. Je me dois, envers moi-même, ma communauté et mes futurs enfants, de me battre pour quelque chose qui est plus grand que ma personne et le basket-ball. Au lieu de jouer, je continuerai le combat sur le front pour une réforme sociale, parce que tant que la vie des Noirs ne compte pas, aucune ne compte."

La décision de Cloud de ne pas jouer a été soutenue par son entraîneur Mike Thibault. "Son engagement pour les questions de justice sociale est de la plus haute importance pour elle et par conséquent, pour l’organisation des Mystics", souligne l’entraîneur à ESPN.

En dehors des revendications sociales, d’autres joueuses ont aussi annoncé leur refus de jouer la prochaine saison, notamment pour des raisons de santé. Ce qui est le cas de LaToya Sanders, coéquipière de Cloud à Washington. Les basketteuses ont jusqu’au 25 juin pour décider si elles reprennent la saison ou non, qu’importe la raison.

Publicité

Par Abdallah Soidri, publié le 25/06/2020