AccueilFoot

Évra dézingue Noël Le Graët et dénonce le racisme en équipe de France

Publié le

par Abdallah Soidri

© Instagram

"I don't love this game."

Patrice Évra monte au créneau. Deux semaines après les propos de Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, affirmant entre autres que le racisme "dans le sport et le foot en particulier n’existe pas ou peu", l’ancien arrière gauche des Bleus les dénonce dans une longue vidéo publiée sur son compte Instagram. Les dires de l’homme fort de la FFF, Évra les qualifie de "bavure d’enflure".

Voir cette publication sur Instagram

#saynotoracism #stop #france #world #football #sport #noracism

Une publication partagée par Patrice Evra (@patrice.evra) le

En plus de dézinguer Noël Le Graët, Pat' Évra dévoile les épisodes de racisme vécus et dont il a été témoin lorsqu’il jouait en équipe de France :

"Je ne suis pas une balance, Noël, mais je suis obligé de parler. Au château, tu sais très bien ce qu’il se passe. Combien de lettres racistes on reçoit ? Où il est marqué 'Didier, reprends tes singes et dégage en Afrique, barre-toi avec tes singes, tes gorilles.' On les cache pour que les joueurs ne les voient pas. On recevait même des cartons remplis de caca…"

Également dans la ligne de mire de l’ancien joueur de Manchester United, le protocole lors de la venue d’un chef d’État ou d’une personnalité politique à Clairefontaine, dans le but de mettre en avant les joueurs blancs sur les photos.

"À chaque fois qu’un président venait, ou un homme politique, tout changeait. Là où il y avait normalement Mamadou Sakho et Bacary Sagna, on mettait un Hugo Lloris et un Laurent Koscielny avec le président au milieu. Mais on le savait, c’était les règles du jeu, on est en France, on n’est pas chez nous. Quand il y avait une photo, c’était mieux de voir un Lloris et un Koscielny qu’un Mamadou Sakho ou un Bacary Sagna."

À voir aussi sur sports :