AccueilStory

Entre les concours et le match, que faut-il retenir du All-Star Game ?

Publié le

par Abdallah Soidri

"Curry écœurant".

C'est un All-Star Game inédit qui s'est déroulé ce dimanche à Atlanta. Les téléspectateurs ont eu droit à un condensé de ce qui se fait d'habitude avec les trois concours et le match des étoiles dans la même soirée. En ouverture, Damontas Sabonis (Indiana) a remporté le Skills Challenge, mais pour voir du spectacle il fallait attendre le concours à trois points et le show Stephen Curry (Golden State).

Pour son retour dans le concours, le meneur des Warriors a été spectaculaire. En finale, il a rappelé au monde entier qu'il était un des meilleurs shooteurs de l'histoire de la NBA en venant à bout de Mike Conley (Utah) sur un tir au buzzer. Et le festival Stephen Curry s'est poursuivi dans la soirée.

Engagé dans la Team LeBron, le numéro 30 a été écoeurant à 3 points en rentrant la moitié de ses tirs longue distance, parfois de très loin, et en claquant un dunk sur un alley-oop. Son coéquipier d'un soir Damian Lillard (Portland), auteur du panier de la victoire sur un shoot de la moitié du terrain, a lui aussi été exceptionnel. Les deux meneurs se sont tirés la bourre durant tout le match et ont assuré le spectacle dans une rencontre loin d'être aussi passionnante que l'an dernier.

Sur les quatre quart-temps, la Team LeBron a dominé de la tête et des épaules une Team Durant, privée de son capitaine et de Joel Embiid, qui a semblé peu impliquée, malgré l'enjeu caritatif (170-150, score final). Ce qui a permis aux snipers Curry et Lillard de se régaler et à Giannis Antetokounmpo (Milwaukee) de terminer la rencontre avec une ligne de stats folle : 35 points, 16/16 aux tirs dont 3/3 à trois points. Et c'est tout logiquement que le Grec a remporté le titre de MVP.

Enfin, à la mi-temps du match, la NBA avait calé le concours de dunks. Après un contest épique l'an dernier, les trois candidats engagés cette année ont fait de leur mieux pour assurer le spectacle. Si les premiers dunks laissaient présager un concours de qualité, on s'est vite retrouvé avec des réalisations classiques, pas du genre à faire se lever une foule (qui n'était de toute façon pas là). La verticalité d'Anfernee Simons (Portland) et son dunk bisou ont permis au jeune joueur d'inscrire son nom au palmarès. Et c'est tout ce qu'on retiendra de ce concours.