AccueilStory

En images : voici à quoi vont ressembler les F1 de Mercedes et Alpine cette année

Publié le

par Lucie Bacon

Hamilton sera-t-il sacré champion du monde pour la 8e fois dans cette monoplace ?

La saison 2021 de Formule 1 reprend dans un mois à peine, et ça bouge du côté des écuries. Si les 20 pilotes sont désormais tous connus, les monoplaces sont actuellement en train d'être dévoilées. Cette semaine, Alpine, la petite nouvelle, et Mercedes notamment ont présenté leurs nouveaux modèles. 

Mercedes a présenté mardi une nouvelle monoplace très similaire à celle de 2020, la plupart des développements ayant été gelés, hormis un nouveau règlement obligatoire concernant l'aérodynamique. L'écurie vise avec Lewis Hamilton et Valtteri Bottas un huitième doublé consécutif constructeur-pilote, avant une révolution attendue en F1 en 2022. "La partie que nous ne vous montrons pas est celle au ras du sol", a expliqué avec malice le directeur technique de Mercedes James Allison, dans la vidéo de présentation de la monoplace qui arbore, comme l'an dernier, une livrée principalement noire, en hommage à la lutte contre les discriminations raciales chère à Hamilton. "Cette zone est celle qui a été la plus touchée par la nouvelle réglementation. Il y a un tas de détails aérodynamiques que nous ne sommes pas tout à fait prêts à dévoiler".

Si l'on écoute le patron de Mercedes, Toto Wolff , l'écurie allemande n'attaque pas forcément l'année comme favori: "Il vaut mieux être plutôt sceptique qu'optimiste". Mais, sans grand changement réglementaire, il va être difficile de contrarier la domination de Mercedes, qui roule sur la Formule 1 depuis l'instauration des moteurs hybrides. Elle a tout remporté depuis 2014 avec Hamilton au volant, seulement battu en 2016 par son coéquipier de l'époque Nico Rosberg. 

En 2021, le Britannique, qui aura toujours comme coéquipier Valtteri Bottas, rêve d'un huitième titre record qui le placerait seul au sommet de la F1, devant les sept sacres de Michael Schumacher au tournant des années 2000 et les cinq de Juan Manuel Fangio dans les années 1950.

Le bleu, blanc, rouge pour Alpine

Devenue Alpine, l'ancienne écurie Renault aborde 2021 avec l'objectif de "continuer sur la lancée de 2020", qui l'a vue revenir sur les podiums, mais surtout de "préparer le changement de règlement" prévu en 2022 qui doit redistribuer les cartes en F1. Alpine disputera l'exercice 2021, qui débute à Bahreïn le 28 mars, avec une F1 baptisée A521 qui est une "évolution (de la Renault) de l'an dernier", selon le directeur exécutif Marcin Budkowski, responsable de la technique. Il en va de même pour son moteur, qui changera en 2022. La voiture arbore de nouvelles couleurs : bleu, blanc et rouge et non plus noir et jaune.

À son volant, on retrouvera le Français Esteban Ocon (24 ans), 2e du Grand Prix de Sakhir en fin de saison dernière pour sa première année avec l'équipe et son premier podium en F1, accompagné de Fernando Alonso (39 ans), champion du monde 2005 et 2006 avec Renault, de retour après deux ans d'absence. Opéré de la mâchoire en février après un accident à vélo, l'Espagnol a été dispensé de participer à la présentation mardi mais il sera présent aux essais d'avant saison du 12 au 14 mars à Bahreïn. "Il va vraiment bien, a insisté Rossi. Les médecins ont confirmé qu'il sera de retour à Bahreïn".

"L'objectif est de continuer dans la lignée de l'an dernier (trois podiums mais une 5e place seulement au championnat, ndlr) avec plus de régularité", a indiqué le nouveau directeur général Laurent Rossi lors du lancement virtuel de la saison du constructeur français mardi. Mais aussi de "se préparer à être prêt" pour la saison suivante, qui mettra en concurrence des monoplaces nouvelles conçues dans la limite d'un plafond budgétaire annuel. 

L'A521 effectuera son baptême de piste mercredi à Silverstone aux mains d'Ocon, à l'occasion d'un tournage promotionnel.

Konbini Sports avec AFP

À voir aussi sur sports :