AccueilFoot

En Coupe de France, un gardien arrête 5 pénos dans le même match

Publié le

par Abdallah Soidri

© Facebook

La magie de la Coupe de France a encore frappé.

La magie de la Coupe de France, épisode 564. Le match entre l’AS Saint-Vigor-le-Grand (Régional 3) et Ducey-Isigny (Régional 1), comptant pour le 2e tour de la compétition, a été marqué par l’exploit de Nicolas Marie, gardien de la première équipe, et auteur de cinq arrêts sur des pénaltys, dont trois dans le temps réglementaire.

Une performance héroïque, que le portier de l’AS Saint-Vigor-le-Grand, âgé de 29 ans, raconte à Ouest-France :

"L’arbitre siffle un premier pénalty à la demi-heure de jeu, que je sors sur ma droite. Il en siffle un deuxième à la 95e minute. C’est le même tireur, je vais le voir en lui disant de ne rien changer. Il tire du même côté, je le repousse. Un attaquant de Ducey a suivi, je me jette dans ses pieds… Pénalty. Le tireur change, le côté aussi, je l’arrête. L’arbitre siffle la fin du match dans la foulée."

Direction la séance de tirs au but où, là encore, Nicolas Marie va de nouveau s’illustrer. "À ce moment-là, mentalement, je pense que j’ai pris le dessus sur l’adversaire", juge-t-il. Et cela s’est vérifié : il arrête deux tentatives adverses et permet à son équipe de se qualifier pour le 3e tour de la Coupe de France.

"C’est un sentiment particulier, reconnaît le héros du match. Cette performance est rare, elle restera dans les mémoires. Il y a des jours comme ça où on a le sentiment que rien ne peut nous arriver." Et dire qu’il a failli raccrocher les gants et les crampons suite à une blessure. Mais "quand on vit ce genre d’émotions, on ne peut pas regretter d’avoir repris le foot".

À voir aussi sur sports :