Drame de Furiani : l'Assemblée nationale vote pour l'interdiction des matches le 5 mai

Une première étape importante.

Depuis le drame de Furiani le 5 mai 1992, qui a coûté la vie à 18 personnes lors d'un match de Coupe de France entre le SC Bastia et l'OM, les différents collectifs de victimes militaient pour qu'aucun match de foot professionnel ne soit tenu à cette triste date d'anniversaire. Et ils ont obtenu une première victoire ce jeudi, avec le vote à l'Assemblée nationale d'une proposition de loi pour un 5 mai sans rencontres.

Publicité

En tout, 85 députés ont voté en faveur de ce texte, porté par l'élu corse Michel Castellani, pour un seul vote contre et une abstention. Une première étape validée avant que la proposition de loi ne soit étudiée au Sénat. En espérant que les parlementaires de la chambre haute suivent leurs homologues de l'Assemblée, pour enfin faire du 5 mai un vrai hommage aux victimes de Furiani.

Par Abdallah Soidri, publié le 14/02/2020

Pour vous :