AccueilFoot

Danny Rose raconte les dernières expériences de racisme dont il a été victime

Publié le

par Abdallah Soidri

Кирилл Венедиктов / CC BY-SA 3.0 GFDL

À 30 ans, le défenseur de Tottenham est toujours victime de racisme. Dans les transports ou de la part de la police.

Danny Rose a beau être footballeur professionnel, jouer pour l’un des meilleurs clubs de Premier League et avoir un statut d’international anglais, il subit encore le racisme. Interrogé dans le podcast Second Captains sur, notamment, le mouvement Black Lives Matter et son propre vécu, le défenseur âgé de 30 ans a partagé les expériences racistes auxquelles il a été confronté récemment.

Il y a cette anecdote dans un train où une contrôleuse le prend à partie en voyant qu’il est en première classe :

"Dernièrement, quand j’ai pris le train, la contrôleuse m’a dit direct : 'Vous savez que c’est la première classe ici ?' Deux personnes blanches sont passées juste après moi et elle n’a rien dit. Donc je lui ai dit : 'Vous n’allez pas contrôler leurs tickets ?' Elle m’a répondu : 'Non, je n’ai pas besoin de le faire.'"

Danny Rose raconte aussi toujours subir le racisme de la part des forces de l’ordre lorsqu’il est en voiture. "Ça se produit depuis que j’ai commencé à conduire", déplore l’arrière droit des Spurs. Et sa dernière mésaventure avec la police illustre bien le genre de discriminations dont il est victime à cause de sa couleur de peau. 

"Pas plus tard que la semaine dernière, alors que je rendais visite à ma mère, je venais de me garer dans un parking lorsqu’un fourgon et trois véhicules de police se sont arrêtés devant moi. Mon moteur était éteint. Ils ont commencé à me poser des questions, à me dire qu’ils avaient eu vent d’une infraction au volant. Je leur réponds : 'Qu’est-ce qui vous fait croire que c’est moi ?' Ils m’ont demandé de sortir ma carte d’identité et m’ont fait passer un test d’alcoolémie. C’est toujours la même chose. 'Cette voiture est-elle volée ? Comment vous l’êtes-vous procurée ? Que faites-vous ici ? Pouvez-vous prouver que vous en êtes bien l’acheteur ?'", dans des propos traduits par le quotidien L’Équipe.

Las, Danny Rose a "perdu espoir que les choses changent, car le racisme est ancré dans certaines mentalités". Il se dit même "embarrassé de [s]e plaindre ou d’en parler alors qu’un homme noir (George Floyd) a perdu la vie à cause d’hommes qui étaient supposés le protéger, développe-t-il. À chaque fois que je dis quelque chose ou que je me plains, j’entends les gens me répondre qu’étant donné l’argent que je gagne, je devrais passer l’éponge".

À voir aussi sur sports :