AccueilStory

Comment le cricket change et sauve la vie des femmes du Vanuatu

Publié le

par Axel Savoye

© Vanuatu Cricket Association/Instagram

Un programme bâti autour de ce sport a montré à ces femmes comment prendre soin de leur santé.

Sur cet archipel perdu à plusieurs centaines de kilomètres à l’est de l’Australie, le football est considéré comme étant le sport le plus populaire. Cependant, on compte plus de joueurs de cricket que de football, et les équipes nationales ont déjà participé au championnat mondial, contrairement aux footballeurs vanuatais. L’équipe féminine de cricket du Vanuatu est tout de même classée 28e au classement mondial, tandis que la France est à la 30e place, ce qui fait qu’on peut considérer le cricket comme le sport national du Vanuatu.

Mais plus qu’une fierté nationale, le cricket permet aux femmes de l’île de briser les murs érigés par les traditions et de s’émanciper par le sport, raconte BBC Sport.

"J’ai entendu certaines personnes dire 'les mamans, leur place est dans la cuisine, elles nettoient la maison, elles s’occupent des enfants', mais non, c’est faux", souligne Rachel Andrew, joueuse de cricket.

Créé en 2012 et financé par le gouvernement australien, le programme de cricket féminin vise à promouvoir l’inclusion des femmes dans le sport et la lutte contre les maladies non transmissibles, comme le diabète qui touche entre 10 % et 15 % de la population, le tout autour du cricket. Durant 20 semaines, les participantes sont sensibilisées sur les questions de santé, mais aussi sur les violences domestiques et les droits des femmes.

En 2011, les violences physiques et sexuelles dans une relation concernaient 6 femmes vanuataises sur 10 et la moitié les subissait dans le cadre familial. Lors des discussions que nourrissent les femmes pendant les séminaires, les maris sont parfois invités à participer pour prendre conscience de l’enjeu du problème. L’association nationale de cricket compte également organiser ces séminaires dans les écoles pour sensibiliser les plus jeunes.

Des ateliers sportifs et culinaires sont organisés pour apprendre à ces femmes à mieux s’alimenter dans un pays où la junk food a pris le pas sur les produits sains car moins chère.

"La majorité des mères ne vont jamais dans une clinique pour se faire examiner. […] Pour certaines d’entre elles, nous avons découvert que la pression artérielle était vraiment élevée, la glycémie aussi. Nous les avons aidées à se rendre dans des cliniques pour obtenir des médicaments. Elles sont en meilleure santé, elles ont perdu du poids, elles sont capables de faire certaines choses qu’elles ne pouvaient pas faire," explique Amelia Lawac, responsable du programme.

Et surtout, on joue au cricket. À savoir que le cricket que l’on joue au Vanuatu diffère dans son équipement plus traditionnel : des battes en bois de banian et des balles fabriquées avec la sève du même arbre. Les maris viennent également nombreux pour encourager leur femme. Le programme de cricket féminin est un succès tant il a permis d’améliorer la santé des femmes de l’île et de permettre aux plus jeunes participantes de jouer dans l’équipe nationale.

À voir aussi sur sports :