© Thomas Molière

Un club de National 3 loupe la montée après le changement de règlement de la FFF

Le club des Hauts Lyonnais était premier toute la saison, mais est privé de montée après un changement dans le règlement.

Le 16 avril dernier, la FFF annonçait la fin de saison des championnats amateurs, à l’exception du National. Pas de saison blanche, mais des classements entérinés tels quels, avec ce que cela implique en termes de promotion et de relégation. Pour le club des Hauts Lyonnais, en National 3, c’est une bonne nouvelle. À la date du 13 mars, au moment de la suspension des compétitions, il occupe la tête de sa poule (et ce, depuis la première journée), malgré le même nombre de points et la même différence de buts que son dauphin, le GFA Rumilly Vallières.

© FFF

Publicité

La promotion en National 2 est donc dans la poche pour les Hauts Lyonnais. En théorie. Car ce qui devait être un moment de joie va se transformer en une énorme désillusion. La faute à un changement dans le règlement de la FFF sur le départage des équipes ex æquo. Initialement, dans ce cas de figure, selon l’article 8 (1, d) du championnat de National 3, les Hauts Lyonnais sont en tête et donc promus à l’étage au-dessus, grâce à leur attaque. Mais le procès-verbal du Comex du 16 avril va tout changer, avec l’instauration d’un critère sur le nombre de matches joués à l’extérieur. À ce jeu-là, c’est le GFA Rumilly Vallières qui s’en sort le mieux : 9 matches à l’extérieur pour eux contre 8 matches pour les Hauts Lyonnais.

© FFF

Pourtant, le communiqué du président de la Fédération était clair sur ce point : "Départage des clubs à égalité, en fonction du règlement de la compétition concernée. Si le règlement de la compétition est inopérant ou ne permet pas le départage, application de critères fixés par la Fédération", était-il stipulé. Pour les Hauts Lyonnais, ce qui vient de se passer est une "honte" et l’incompréhension est totale. Le président du club, Bruno Lacand, abonde en ce sens :

Publicité

"Je ne l’explique pas. Je n’ai pas envie de l’expliquer, si ce n’est que c’est une erreur stupide, irréfléchie et involontaire. Ils ne se sont pas rendu compte qu’ils ont créé un critère pour personne. Je préfère me dire ça, plutôt que de me dire ça a été fait contre nous".

© FFF

© FFF

Publicité

Le dirigeant est encore sans nouvelles de la FFF, mais il compte bien passer à l’action. "J’ai une avocate qui va envoyer un courrier demain [ce jeudi, ndlr] pour demander à la Fédération où en est la situation : si les Hauts Lyonnais montent ou pas, annonce-t-il. Si on ne me monte pas, on fera un recours juridique". Pour lui, la solution idéale serait une montée des deux clubs, le sien et son dauphin.

Si le maintien en National 3 était définitivement acté, Bruno Lacand craint le pire pour son club. Alors, il prend la parole, même si "c’est une honte de parler aujourd’hui", compte tenu du contexte actuel et de l’épidémie de coronavirus qui frappe le pays. "Mais si on ne le fait pas maintenant, ce sera pire et rien ne bougera".

Par Abdallah Soidri, publié le 23/04/2020