AccueilStory

Cinq individus ont été condamnés pour avoir créé des sites de streaming illégal

Publié le

par Abdallah Soidri

Avec des peines "allant jusqu’à plusieurs mois d’emprisonnement ferme".

Ce mercredi, le groupe BeIn Sports a salué la condamnation ce lundi, par le tribunal correctionnel de Rennes, de cinq individus, poursuivis pour avoir "illégalement reproduit, communiqué et mis à disposition du public des programmes audiovisuels sportifs, au préjudice de beIn Sports France, RMC Sport et Canal+", précise la chaîne dans un communiqué.

Les cinq prévenus étaient poursuivis pour avoir créé "une galaxie" de sites "diffusant en streaming illégal du contenu sportif en continu, entre 2014 et 2018". Ils ont été condamnés à des peines "allant jusqu’à plusieurs mois d’emprisonnement ferme", en plus d’amendes. Selon L’Équipe, une autre audience est prévue le 15 octobre prochain pour estimer les dommages et intérêts auxquels peuvent prétendre les trois chaînes, qui se sont portées partie civile.

Pour Caroline Guenneteau, directrice juridique de BeIn Sports France, cette décision de justice est "une avancée importante dans la sanction du streaming illégal et la protection des droits des diffuseurs de programmes, en particulier de programmes audiovisuels sportifs". Elle poursuit : "Cette décision vient conforter la position de BeIn Sports comme acteur majeur de la lutte contre le piratage, véritable fléau de l’écosystème du sport en France et à l’international."

L’enquête a permis de mettre en lumière une "galaxie de sites", le mode opératoire et d'"analyser en profondeur les flux financiers dont certains ont bénéficié, grâce notamment à la vente d’espaces publicitaires sur les sites internet illicites".

À voir aussi sur sports :