AccueilFoot

5000 supporters seulement : les ultras de Nantes et Lorient renoncent à animer les stades

Publié le

par Konbini Sports

"Nous entendons ces mesures et nous les respectons". Mais elles "nous paraissent incompatibles avec notre mode de supportérisme"

Les Ultras de Nantes et de Lorient ont annoncé qu'ils renonçaient à animer les tribunes tant que la situation sanitaire ne permettrait pas de relâcher des mesures de protection qu'ils estiment incompatibles avec l'expression de leur passion.

Sauf dérogation préfectorale pour l'instant hypothétique, les stades ne peuvent accueillir plus de 5 000 personnes, les supporters doivent rester masqués et assis, avec un ou deux sièges vides entre eux, pendant toute la durée du match.

"Nous entendons ces mesures et nous les respectons", a assuré la Brigade Loire de Nantes dans un communiqué sur son site internet. Mais elles "nous paraissent incompatibles avec notre mode de supportérisme".

Et les ultras nantais refusent de compter sur un éventuel laxisme dans l'imposition des mesures, parce qu'ils savent qu'il ne durerait pas et parce que ce serait manquer de "respect pour le personnel soignant que nous avons soutenu pendant le confinement".

Même écho à Lorient, où le Kop Sud FC Lorient, critiqué pour le non-respect des mesures lors d'un match amical contre Rennes le 4 août, a tenté l'expérience d'une stricte observance des règles lors d'un match amical contre Guingamp samedi, entamé avec des "Au stade masqué ohé ohé" sur l'air de la Compagnie créole.

Mais chanter des heures avec le masque "se révèle particulièrement inconfortable" et "la distanciation diminue elle aussi l'effet d'effervescence que l'on peut voir dans un groupe Ultra en temps normal", a expliqué le Kop dans un communiqué sur les réseaux sociaux.

"Conscients que les gestes barrières et la sécurité de tous sont primordiaux et prédominants sur notre passion, nous avons décidé de stopper dès la mi-temps et ce jusqu'au retour à des conditions sanitaires convenables, les activités au stade du Moustoir comme à l'extérieur", ajoute le groupe.

Comme à Nantes, les membres du groupe choisiront chacun d'aller ou non au match, mais le bloc des ultras restera vide.

Il ne s'agit pas d'une "grève ou d'un mécontentement quelconque", poursuit le Kop Sud FC Lorient. "Nous avons essayé de soutenir les personnels hospitaliers et médico-sociaux de la région. Il aurait été complètement saugrenu de ne pas respecter les gestes barrières et par conséquent le travail de ces personnes encore mobilisées aujourd'hui".

Avec AFP

À voir aussi sur sports :