Brand

Schneider Electric Marathon de Paris : petit guide des perles cachés du parcours

Courir 42,195 kilomètres à travers Paris, c’est bien. Savoir tout ce qu’on rate, c’est mieux. Et un peu frustrant.

Ce n’est pas un secret, Paris est une ville pleine de surprises dont chaque quartier, chaque rue et chaque place cache" des trésors de culture et de créativité. Au point que même les Parisiens en ignorent la majeure partie. Mais que l’on connaisse la ville ou pas, quand on court le Schneider Electric Marathon de Paris, on n’a pas vraiment le temps de profiter de tout ça. Si toutefois vous avez décidé de reconnaître le parcours avant la course ou que vous venez encourager un proche à un point de passage, voici ce qu’il ne faut pas rater.

Publicité

Départ : le cœur touristique de Paris

Ce marathon commence en plein cœur de Paris et les premiers kilomètres de course se dérouleront donc entre l’Arc de Triomphe, les Champs Elysées, la Place Vendôme et l’Opéra Garnier. Evidemment, ce n’est pas exactement le quartier le plus street de la ville lumière mais vous y découvrirez son âme historique. De plus, on y trouve quelques nouveautés étonnantes comme un escape game grandeur nature au sein du plus bel Opéra de France. Must try.

Kilomètre 5 : le quartier du Châtelet

© neilerua

A priori, vous serez encore très chaud au moment de passer dans le quartier du Châtelet où se dressaient autrefois les Halles de Paris. C’est bien dommage puisque c’est là qu'on peut manger au Pied de Cochon, un restaurant mythique où se côtoyaient stars de cinéma et sans-abris et dont la salle est ouverte sans arrêt depuis 1947. Le coin est aussi idéal pour boire un cocktail dans l’un des bars insolites et cachés du quartier. Deux petits indices pour trouver nos favoris : l’un d’eux est aménagé comme l’intérieur d’une maison et l’autre est caché sous une brasserie du quartier. Bonne chasse.

Publicité

Kilomètre 7 : La place de la Bastille

© Nisian Hughes

La Bastille n’est plus là depuis longtemps mais le quartier reste omniprésent dans le cœur des Parisiens. Et pour cause, ça ne dort jamais vraiment autour de Bastille. Bars, restaurants, boîtes, salles de réalité augmentée, rien ne manque. En vous enfonçant du côté de la rue de la Roquette, vous aurez même la chance de découvrir parmi les plus beaux graffitis de la ville, notamment une série d’oeuvres de la talentueuse Misstic. Mais pas que.

Kilomètres 11 : Le périphérique

Non, le périphérique parisien n’est pas un monument à la gloire de la nation ou une oeuvre de street art. Toutefois, il est le symbole historique de la fracture géographique entre Paris et sa banlieue. Sujet de chansons, de poèmes, de films et d’oeuvres divers, il est paradoxalement à l’origine de toute une partie de la culture francilienne. Et vous le traverserez au kilomètre 11. Consacrez lui une pensée.

Publicité

Kilomètres 13 : Vincennes

Son bois, son château, son zoo, la ville de Vincennes est connue pour de nombreuses raisons. Pourtant peu de gens savent que sous son bois s’ouvre un gigantesque réseau de galeries étendues sur plus de 4 hectares. Le genre d’endroit où on aurait envie d’organiser une teuf complètement perchée. Seul souci, il y fait 13°c toute l'année et l’humidité peut y atteindre les 90%. A réserver aux énervés donc.

Kilomètre 25 : Notre-Dame de Paris

© Julien Fourniol/Baloulumix

Si vous avez eu une enfance - ou que vous avez lu le plus grand des écrivains français, c’est possible aussi - vous savez qu’il s’agit du lieu où vit Quasimodo, le héros du roman de Victor Hugo portant le nom de la cathédrale. Mais c’est surtout, un lieu de secrets. Dans le désordre, on y trouve des rois décapités, les vestiges de la couronne d’épine du Christ et les fantômes de la Fête des fous où on brûlait des savates dans les encensoirs. Ouais, des savates.

Publicité

Kilomètre 30 : Le mur

Si vous êtes encore en course à ce moment-là, vous aurez la possibilité d’admirer la tour Eiffel et le Trocadéro. Sauf que vous ne verrez rien puisque ce sera le moment du mur, celui où votre corps atteindra les limites de ses ressources physiologiques. Dommage.

Kilomètre 39 : La Fondation Louis Vuitton

© William Stevens

En quelques années, la Fondation Vuitton s’est imposée comme un lieu incontournable dans le milieu de la culture parisienne. Pensée par le célébrissime architecte Frank Gehry et accueillant une sélection d’expositions ultra pointues, elle est devenue l’un des points d’ancrage des passionnés d’art moderne. En témoigne la récente exposition Jean-Michel Basquiat qui a dû être prolongée tant le travail du street artiste new yorkais a passionné les foules.

Arrivée : L’avenue Foch

© kiszon pascal

Clairement, vous n’aurez pas envie de visiter quoi que ce soit une fois votre marathon terminé. Si toutefois vous avez vraiment envie de claquer un max de thunes en sapes de luxe pour vous féliciter d'être allé au bout de votre course, vous êtes pile au bon endroit. Allez, félicitations.

Par Asics, publié le 10/04/2019