AccueilFoot

On a classé (objectivement) les phrases cultes des footballeurs

Publié le

par Eve Chenu

Et sans surprise, il y avait largement de quoi faire…

On a classé (objectivement) les phrases cultes des footballeurs

© ANDREAS SOLARO / AFP

Elles sont (trop) spontanées, n’ont parfois aucun sens, et sont reprises en masse sur les réseaux sociaux : les phrases cultes de joueurs de foot sont au cœur de notre quotidien. Entre expressions revisitées et égos surdimensionnés, zoom sur ces pépites impossibles à oublier.

#8. Zlatan parle de Zlatan : "Vous vouliez du Zlatan, vous avez eu du Zlatan."

Chargement du twitt...

On ne compte plus les phrases cultes signées Zlatan. Mais honnêtement, on a quand même une petite préférence pour celles où il parle de lui à la troisième personne (soit 90 % de ses tweets et 85 % de ses interventions publiques). Celle-ci est une véritable pépite : "Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu. Merci au LA Galaxy pour m’avoir fait me sentir en vie une nouvelle fois. Aux fans des Galaxys, vous vouliez Zlatan, vous avez eu Zlatan. L’histoire continue… Maintenant retournez regarder du baseball."

#7. Nabil Fekir : "I recup the ball."

Septembre 2018, l'OL affronte Manchester City en Ligue des champions. Auteur d’un but et d’une passe décisive, Nabil Fekir contribue largement à la victoire de son équipe. Après le match, le joueur s’illustre de nouveau, cette fois auprès des journalistes. Alors que l’un d’entre eux lui demande de décrire son but, le joueur bredouille quelques mots d’anglais qui, à défaut de convaincre, font beaucoup rire.

#6. Mbappé : "Vous êtes pas contents ? Triplé !"

Chargement du twitt...

En 2018, lors d’un entretien accordé à Canal+, Kylian Mbappé revient sur sa situation à Monaco et son premier triplé. Le joueur du PSG explique qu’à l’époque, il acceptait d’être derrière Falcao et Valère Germain, mais défendait sa troisième place coûte que coûte : "OK : Falcao 1, Valère 2, pas de problème. 3 : Kylian ! Vous êtes pas contents ? Triplé !" Une punchline que ses coéquipiers du PSG se sont empressés de repartager lors de son match contre le Barça en février 2021.

#5. Éric Cantona : "Quand les mouettes suivent un chalutier, c’est parce qu’elles pensent qu’on va leur jeter des sardines."

Mars 1995. À peine sorti du tribunal, où il vient d’être condamné à 120 heures de travaux d’intérêt communautaire pour avoir agressé un supporter, Éric Cantona gratifie les journalistes de cette phrase mythique. Du pur Cantona.

#4. George Best : "J’avais une maison au bord de la mer mais pour aller à la plage, il fallait passer devant un bar. Je n’ai jamais vu la mer."

Du grand George Best. Finalement, y a-t-il vraiment besoin d’ajouter quoi que ce soit ?

#3. Ronaldo : "Les buts, c’est comme le ketchup : quand ils arrivent, ils viennent tous en même temps."

En juin 2010, alors que Cristiano Ronaldo n’a plus marqué depuis seize mois avec le Portugal, il se dit "parfaitement tranquille" face à sa situation. Loin de s’inquiéter, l’attaquant explique : "Les buts, c’est comme le ketchup : quand ils arrivent, ils viennent tous en même temps." Au passage, on aime aussi beaucoup la reprise de Gomis.

#2. Gary Lineker : "Le football est un jeu simple : 22 hommes poursuivent un ballon pendant 90 minutes et à la fin, les Allemands gagnent."

1990, demi-finale de la Coupe du monde. Lineker marque contre l’Allemagne de l’Ouest. Mais après une séance de tirs au but, c’est finalement l’Allemagne qui remporte le tournoi. Une grosse déception pour l’attaquant anglais, à l’origine de cette phrase devenue mythique (et reprise par le joueur un nombre incalculable de fois).

#1. Ribéry : "J’espère que la routourne va vite tourner."

Le joueur de la Salernitana manie (heureusement) mieux le ballon rond que la langue française. En 2013, juste avant la rencontre de qualification au Mondial 2014, en Géorgie, l’ancien milieu offensif du Bayern Munich avait gratifié les journalistes de cette pépite devenue légendaire. Franchement, on ne s’en lasse pas.

BONUS : Johnny Hallyday sur les Bleus : "J’en connais quelques-uns bien sûr, je connais Zazie."