AccueilFoot

On a classé (objectivement) les paires de chaussures de foot les plus stylées

Publié le

par Tidiany M'Bo

Entre grands classiques et modèles signature, retour sur les paires les plus marquantes de l’Histoire du foot.

On a classé (objectivement) les paires de chaussures de foot les plus stylées

Le foot et les souvenirs qu’il construit en chacun de nous, ce sont des équipes et des joueurs caractéristiques d’une époque. Ce sont aussi des actions, des instants que notre mémoire imprime de façon parfois indélébile, jusqu’aux détails les plus précis. Des détails qui peuvent être une coiffure, un maillot… mais aussi une paire de chaussures. Car fatalement, s’agissant de football, les pieds et les paires se retrouvent constamment au centre de l’attention, ciblés par la caméra du réalisateur, scrutés par les fans comme les techniciens. Et c’est aussi pour les pratiquants, quel que soit leur niveau, un élément d’identification fort, ce que les marques ont bien compris en diversifiant leurs gammes et en communiquant au gré de spots publicitaires dont les joueurs sont les ambassadeurs. Au fil du temps, certaines collaborations sont même devenues iconiques. D’où la nécessité d’en faire un classement, histoire de raviver vos meilleurs souvenirs.

#10. Lotto Stadio (Shevchenko)

Chargement du twitt...

Un design simple et épuré aux pieds de l’attaquant le plus prolifique du monde, c’est le pari réussi par Lotto au début des années 2000. Jusqu’ici concentrée sur les équipements club (AC Milan), la marque italienne équipe entre 2000 et 2006 le Ballon d’or 2004 Andriy Shevchenko. La Stadio portée par l’Ukrainien, avec laquelle il sera sacré plusieurs fois meilleur buteur du Calcio, est à l’image de la marque : simple et classe. Ruud Gullit, Cafu, Laurent Blanc, Zvonimir Boban ou encore Davor Suker ont été d’autres ambassadeurs de ce modèle.

#9. Mizuno Wave Cup (Rivaldo)

Chargement du twitt...

Autre Ballon d’or (1999) et autre marque plus "marginale" dans ce classement, la firme japonaise Mizuno a équipé une grande partie de sa carrière le Brésilien Rivaldo, champion du monde en 2002 avec, à ses pieds, le modèle Wave Cup. Ce dernier comporte plusieurs références à la Seleção, le code couleur notamment. Hors Japon, les ambassadeurs Mizuno ont été rares : Rivaldo, Thiago Motta et Gianfranco Zola en sont les plus emblématiques. Mizuno a réédité la Wave Cup en 2018.

Chargement du twitt...

#8. Adidas Copa Mundial

Populaire, confortable, intemporelle… La légende dit que l’essayer, c’est prendre le risque ne plus jamais l’abandonner. Et pour cause : avec la Copa Mundial, Adidas réussit le pari d’une chaussure au design aussi simplissime qu’identifiable. Sortie en 1979 (!), démocratisée lors du Mondial 1982 en Espagne, la Copa fait de la résistance malgré les évolutions technologiques apportées par l’équipementier.

Chargement du twitt...

#7. Puma King (Pelé, Maradona, Cruyff)

Chargement du twitt...

Autre intemporelle, la Puma King peut se vanter d’avoir chaussé les plus grandes stars de l’Histoire du foot : Pelé, Maradona et Cruyff. Son design aussi simple et épuré que celui de la Copa la rend très facilement identifiable. Le génie argentin la portait lors de son but légendaire contre l’Angleterre lors de la Coupe du monde 1986, quand Pelé, lui, l’arborait notamment durant la finale 1970 contre l’Italie.

Chargement du twitt...

#6. Diadora WC 1998 (Taffarel)

Durant la Coupe du monde 1998 en France, l’équipementier italien Diadora se distingue par une gamme tout en couleurs, aux antipodes du noir très classique qui habille à cette époque les pieds de 95 % des joueurs. La plupart des porteurs de la marque Diadora sont italiens (Roberto Baggio), mais la paire la plus remarquable se trouve aux pieds du gardien brésilien, Cláudio Taffarel, qui jouera toute la compétition, du match d’ouverture à la finale, avec une paire aux couleurs très auriverde.

Chargement du twitt...

#5. Predator Accelerator (Zidane, Del Piero, Beckham)

Chargement du twitt...

Avec la Copa, voici l’autre chaussure iconique qu’Adidas a réussi à faire traverser les générations. Toutefois, c’est incontestablement dans les années 1990 que la Predator connaît son âge d’or, avec le modèle Accelerator qui s’affiche aux pieds des trois grandes stars européennes du foot : Zinédine Zidane, Alessandro Del Piero et David Beckham. La puissance médiatique de ces trois joueurs a largement contribué à sa popularité.

Chargement du twitt...

#4. Diadora Maximus (Totti)

Toujours à la pointe côté style et élégance, Diadora place une autre paire dans ce classement avec la Maximus Gold, conçue pour l’Italien Francesco Totti à son retour de la Coupe du monde victorieuse en 2006. Les références à la Squadra Azzurra sont là avec les 4 étoiles et le drapeau incrusté sur le logo. Un petit bijou.

Chargement du twitt...

#3. Predator Absolute Gold (Zidane)

Être la dernière paire portée par Zinédine Zidane durant sa carrière, voilà qui devait initialement suffire, si on était chauvin, à se faire une place dans notre classement. Mais histoire de mettre tout le monde d’accord, la Predator Absolute Gold a accompagné le Français au moment de réaliser l’une des actions les plus iconiques de l’Histoire des finales de Coupes du monde. Si l’on y ajoute ce design très épuré et cette couleur dorée très princière… vous obtenez une paire inoubliable.

Chargement du twitt...

#2. Tiempo Air Legend R10 & Tiempo Legend Touch of Gold (Ronaldinho)

Chargement du twitt...

Impossible pour nous de dissocier l’originale (Air Legend R10) de sa réédition 10 ans plus tard (Touch of Gold). Car en plus d’être un chef-d’œuvre visuel, cette paire a une portée historique puisque son clip promotionnel est la première vidéo YouTube de l’Histoire à avoir dépassé le million de vues. Sortie en 2005, l’année où Ronaldinho gagne son Ballon d’or, elle a accompagné le Brésilien durant la meilleure période de sa carrière.

#1. Nike Mercurial R9 (Ronaldo)

Chargement du twitt...

La Mercurial portée par Ronaldo durant le Mondial 1998 est certainement la paire la plus identifiable de l’Histoire du foot, car elle n’est associable qu’au Brésilien ainsi qu’à une époque précise, celle où le Ballon d’or 1997 dominait le football à tous les points de vue, que ce soit sur ou en dehors du terrain. Ses lignes originales et racées, ses tons gris et bleu lui ont donné une singularité unique.

Chargement du twitt...

À voir aussi sur sports :