AccueilFoot

Mais pourquoi tout le monde fait des blagues sur Messi qui serait bloqué sur le périph sur Twitter ?

Publié le

par Konbini Sports

Depuis quelques jours, des tweets sur Léo Messi coincé à Porte Maillot fleurissent. Mais d'où vient cette tendance ?

Vous l'avez peut-être remarqué depuis quelques jours sur Twitter, ou dans nos Grand n'importe quoi des réseaux sociaux : depuis quelques jours, les tweets sur Leo Messi qui serait coincé dans les bouchons se multiplient sur le réseau social. Alors que CR7 marquait en doublé en Ligue des Champions cette semaine, le néo-Parisien n'a quant à lui pas pris part au match du PSG à Leipzig. Une aubaine pour des petits malins qui s'en sont amusés et ont tweeté que l'Argentin était bloqué Porte Maillot.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Mais d'où vient cette blague ? A-t-elle seulement un fondement ? La réponse est oui, bien évidemment. Et elle est simple. Dans une interview accordée au média espagnol Sport lundi dernier, Messi s'est confié sur sa nouvelle vie au PSG et à Paris, notamment sur son arrivée qui n'a pas été agréable : 

"Les premiers jours ont été difficiles parce que notre départ a été précipité. On a passé un mois et demi à l'hôtel et ce n'était pas facile pour les enfants. En plus, notre hôtel était dans le centre-ville et, à Paris, la circulation est insupportable. Il nous fallait une heure pour aller à l'école et une heure pour aller à l'entraînement. Les enfants ont fini par ne plus supporter l'hôtel. C'était difficile."

Plus loin dans l'interview, l'Argentin rappelle que ses trajets l'empêchent d'avoir la même vie qu'à Barcelone : 

"À Castelldefels [où il habitait en Espagne], nous avions nos habitudes. Nous avions tout à côté de chez nous. J'emmenais les enfants à l'école, je revenais, j'allais m'entraîner, je rentrais manger à la maison, je récupérais les enfants. Aujourd'hui, je n'ai pas assez de temps pour aller chercher les enfants à l'école et aller à l'entraînement."

Il n'en fallait clairement pas plus aux plaisantins de Twitter pour chambrer l'Argentin sur la circulation à Paris. Et ça nous fait quand même bien marrer. 

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

À voir aussi sur sports :