AccueilFoot

Camille, 8 ans, cyberharcelée sur Twitter pour avoir soutenu Kylian Mbappé

Publié le

par Emma Couffin

Camille, jeune fan de Mbappé, fait une vidéo implorant le joueur de prolonger au PSG // Capture d’écran Association Un Sourire pour Camille

La jeune fan a imploré le joueur du PSG de prolonger via une vidéo sur Twitter.

Ce week-end, alors que Camille, âgée de 8 ans, implorait Mbappé de rester au PSG sur le compte Twitter @1SourireCamille, un flot de tweets haineux s’est déversé sur la jeune fan.

Chargement du twitt...

Dans une vidéo de 28 secondes, Camille s’adresse au numéro 10 appelant à sa prolongation dans le club parisien, exprimant sa solidarité avec le joueur : "Reste au PSG et continue de nous faire rêver encore longtemps… On t’aime." Instantanément, elle s’est vue insulter de toutes parts, notamment pour son jeune âge ("retourne apprendre tes tables de multiplication", "ferme tg sale môme"). Si certains la soupçonnent d’être instrumentalisée par son père ("le daron de la fille qui a créé le scénario et tout, doit être absolument enfermé dans un H.P"), d’autres y voient carrément une tentative de manipulation.

Captures d’écran Twitter

Le compte Twitter de l’Association Un Sourire pour Camille a en effet été accusé d’utiliser la maladie de la jeune fille pour susciter la pitié des internautes. Camille est atteinte du syndrome de VACTERL, un ensemble d’anomalies congénitales entraînant des malformations. Après un passage remarqué dans l’émission Touche Pas à Mon Poste, Un sourire pour Camille, asso créée par les parents de la jeune fille, avait retenu l’attention de la chroniqueuse Danielle Moreau, qui en était alors devenue la marraine.

Une fois encore, Twitter apparaît comme un lieu privilégié du cyberharcèlement, les supporters s’acharnant d’une même voix sur une jeune fille considérée comme illégitime ou profane du milieu footballistique pour le simple fait d’avoir exprimé son attachement à un joueur.

Capture d’écran Twitter

Ce lundi à la mi-journée, Kylian Mbappé lui-même a souhaité adresser un message à la jeune fille, lui souhaitant une bonne année : "Continue de te battre comme tu le fais, tu nous donnes une leçon de vie à tous. La violence des commentaires pour une gamine… On est vraiment en train de toucher le fond. Il s’agirait de se ressaisir un peu."

Chargement du twitt...

À voir aussi sur sports :