AccueilFoot

À cheval entre deux pays, un club de foot ne sait plus où donner de la tête sur les règles anti-Covid

Publié le

par Konbini Sports

© Rept0n1x, CC BY-SA 2.0

Situé entre l'Angleterre et le Pays de Galles, le Chester FC ne sait pas quelles mesures sanitaires appliquer, entre les anglaises, souples, et les galloises, strictes.

C'est ce qu'on appelle avoir le cul entre deux chaises. Dans le club de football de Chester, à cheval entre l'Angleterre et le Pays de Galles, on ne sait plus où donner de la tête sur les règles anti-Covid. Doit-il suivre celles anglaises ou galloises, plus strictes ? Un casse-tête plus problématique qu'il n'y parait puisque la survie du club en dépend.

Huis clos au Pays de Galles, public en Angleterre

Au Royaume-Uni, les gouvernements locaux décident de leurs propres politiques en matière de santé. En Angleterre, les clubs peuvent continuer à accueillir un large public malgré la propagation du variant Omicron. En revanche, comme en Écosse, l'exécutif gallois a ordonné le mois dernier que les matches se jouent à huis clos pour lutter contre l'épidémie de coronavirus qui a fait plus de 150 000 morts dans tout le pays. 

La ville de Chester est située dans le nord-ouest de l'Angleterre, juste en face du pays de Galles. Mais l'emplacement du club de foot du Chester FC lui cause bien des soucis : si son entrée et son bureau principal se trouvent en Angleterre, le terrain est en revanche situé au pays de Galles.

Averti par la police

Le club a accueilli plus de 2 000 spectateurs lors de deux matches à domicile les 28 décembre et 2 janvier. Mais la police l'a averti que s'il ouvrait de nouveau ses portes au public lors de son prochain match à domicile samedi, cela enfreindrait la loi galloise. "Tout l'avenir du club pourrait être menacé. Il n'y a aucun soutien financier pour les clubs anglais jouant à huis clos pour le moment", s'est inquiété le président de Chester, Andy Morris, auprès de l'agence de presse PA. "Cela pourrait être la fin du club".

Le Premier ministre gallois Mark Drakeford a déclaré que les autorités allaient examiner cette question sensible pour trouver "une solution raisonnable et pragmatique"

Konbini Sports avec AFP.

À voir aussi sur sports :