AccueilE-Sport

Zlatan pousse un coup de gueule contre l'utilisation de son nom et de son visage dans FIFA

Publié le

par Abdallah Soidri

© Instagram

"Qui a autorisé FIFA EA Sports à utiliser mon nom et mon visage ?"

Zlatan Ibrahimovic n'est pas content. Le géant suédois a poussé un grand coup de gueule ce lundi sur Twitter pour dénoncer l'utilisation de son "visage" et de son "nom" sur FIFA 21, édité par EA Sports, et pour s'en prendre à la FIFPro, le syndicat mondial des joueurs.

"Qui a autorisé FIFA EA Sports à utiliser mon nom et mon visage ? On ne m'avait pas dit que j'étais membre de la FIFPro et, si je le suis, j'y ai été inscrit sans en avoir été réellement informé, de manière douteuse. Et une chose est certaine, je n'ai jamais autorisé la FIFA ou la FIFPro à faire de l'argent avec moi", a dénoncé l'attaquant de l'AC Milan, âgé de 39 ans. 

"Quelqu'un fait des bénéfices sur mon nom et mon visage sans aucun accord depuis toutes ces années. Il est temps d'enquêter", a-t-il ajouté dans un second message adressé à ses plus de 7 millions d'abonnés. Dans son nouveau combat contre EA Sports et la FIFPro, Zlatan Ibrahimovic peut compter sur le soutien de Gareth Bale, qui a pris la parole pour appuyer la démarche du Suédois. "Intéressant… Qu'est-ce que la FIFPro ? #lemomentdenquêter", s'interroge dans un tweet le joueur de Tottenham.

Près de 24 heures après le début de cette polémique, l'éditeur américain a officiellement répondu à Ibrahimovic :

"EA Sports FIFA est l'un des jeux vidéo de football les plus populaires au monde. Et afin de proposer une expérience authentique pour les joueurs année après année, nous travaillons avec différentes ligues, équipes et talents individuels dans le but d'acquérir les droits à l'image des joueurs pour pouvoir les inclure dans notre jeu. Nous avons une relation de longue date avec les représentants mondiaux des joueurs de football, la FIFPro, avec qui nous sommes en partenariat sur un grand nombre de licences et avons négocié des accords au profit des joueurs et de leurs syndicats."

Dans son droit de réponse, qu'elles nous ont fait parvenir, les équipes d'EA Sports rappellent que "l'AC Milan est l'un des clubs partenaires privilégiés" de l'éditeur, et que la FIFPro, en sa qualité de syndicat, défend les intérêts de tous les salariés, y compris les non-membres.

Avec AFP.

À voir aussi sur sports :