AccueilE-Sport

eSport : le Z Event récolte 5,7 millions d'euros pour Amnesty International

Publié le

par Pierre Bazin

Qui peut les stopper ?

Certains craignaient que cette édition ne pâtisse de cette terrible année 2020. Il n’en est rien. Une fois de plus, 40 streamers se sont rassemblés pour un marathon caritatif d’une cinquantaine d’heures en live pour récolter le plus de dons possible. Cette année, les gamers francophones ont récolté plus de 5,7 millions d’euros pour l’ONG Amnesty International.

Avec 3,5 millions d’euros récoltés pour l’institut Pasteur en 2019, la barre était haute pour l’évènement qui était déjà devenu l’année dernière le plus gros marathon Twitch caritatif au monde. En tout, avec 1,1 million d’euros pour Médecins sans frontières (2018), 500 000 euros pour la Croix-Rouge (2017) et 170 000 euros pour Save the Children (le"Projet Avengers" en 2016), les streamers francophones ont récolté plus de 10 millions d’euros en cinq éditions pour des œuvres caritatives.

L’année 2020 a été difficile pour tout le monde et la crise sanitaire a également touché l’événement. Toutes les mesures avaient été prises pour assurer la sécurité de tous et toutes – masques, gestes barrières et tests PCR systématiques. À quelques jours du lancement, sur la quarantaine annoncée, une dizaine de streamers ont annulé leur venue mais ont pu heureusement participer à distance pour cette édition aux circonstances toutes particulières.

Avec la crise économique, la crainte d’une certaine fébrilité sur les dons était aussi à redouter. Mais là aussi, le demi-million de viewers présents ce week-end a balayé tous les doutes. Comme le dit justement l’organisateur ZeratoR :

"Comme on a maintenu l’évènement malgré toutes les difficultés de cette année, je crois que tout le monde a voulu nous remercier en donnant."

Un "rush final" toujours plus tôt, toujours plus fort

Au cours des 57 heures de live, la cagnotte grossissait de 100 000 euros par heure. Cette année encore, nous avons eu droit au grand rush final. Le dimanche à 16 heures, la cagnotte affichait environ 1,7 million d’euros. Puis les streamers ont demandé à leurs communautés de faire des dons d’un euro : ils seront plus de 130 000 à répondre à cet appel, certains donnant à plusieurs reprises.

Nous avons aussi eu droit à un bug de cagnotte, qui a fait grossir cette dernière de 500 000 euros en trente minutes, et à l’ajout de la vente de 120 000 T-shirts, qui a donné 2 millions de plus à Amnesty International à 19 heures. Il n’en fallait pas plus pour donner des ailes aux streamers et à leurs communautés respectives.

"Je ne devrais pas le dire, mais ça met la pression pour les éditions suivantes !", a lâché ZeratoR en conclusion de l’évènement.

© StreamLabs

Originalité et "feat and fun" de rigueur

Pour motiver leurs commus, les streamers ont redoublé d’effort et d’originalité pour proposer des rendez-vous uniques aux viewers tout au long du week-end. Bien sûr, le jeu vidéo était à l’honneur : du concours de speedrun sur Hades au tournoi Sims en passant par la traditionnelle lan de Civilization.

Mais parfois, il fallait un peu plus que du jeu vidéo. Chaque streamer s’est encore lourdement engagé avec ses "donations goals" – ces défis qu’il se donne en amont à chaque palier atteint sur sa cagnotte perso. Les défis de pilosité étaient de retour, avec MoMan qui a transformé sa barbe en moustache ou encore Jiraya qui a fait tomber le légendaire bonnet pour dévoiler sa calvitie.

À lire aussi : Comment "Questions pour un champion" s’est mis à cartonner sur Twitch

Les guests seront aussi de sortie grâce à Mistermv. Ayant atteint 333 333 euros sur son stream, le "vieux monsieur" s’est engagé à faire un album avec de grands feats : Vald, The Toxic Avenger, Mister V ou encore Carpenter Brut (pour ne citer qu’eux) ont déjà accepté la proposition.

Au top des tendances mondiales Twitter, le Z Event 2020 s’est ainsi terminé sur un gigantesque clap de fin à 5,7 millions d’euros. Le président français Emmanuel Macron a une nouvelle fois salué leur engagement.

On retiendra de notre côté l'engagement de Mark Hamill, l’acteur de Luke Skywalker, qui a donné la Force à cet évènement qui dépasse chaque année toutes les attentes.

À voir aussi sur sports :