AccueilE-Sport

Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux : les graphismes dans eFootball 2022

Publié le

par Konbini Sports

"Je l'ai essayé et c'est vraiment une parodie de jeu de foot."

Ce jeudi sortait le nouveau PES, renommé désormais eFootball. Et ce nouvel opus, autant dire que le public l'a bien remarqué... grâce, enfin plutôt à cause de ses graphismes catastrophiques. Tout au long de la journée, les internautes ont partagé les captures des joueurs dans le jeu et franchement, c'est hilarant. 

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Le nouveau jeu vidéo "eFootball 2022" devait "marquer une nouvelle ère de football virtuel" selon son éditeur, mais le titre, conspué par de nombreux joueurs pour des graphismes jugés "horribles" et une maniabilité ("gameplay") décevante, a pris un bien mauvais départ.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Disponible depuis jeudi en accès gratuit ("free to play") sur toutes les plateformes, des consoles nouvelle génération aux smartphones, dans un double effort pour toucher un maximum de joueurs, eFootball a cependant vite provoqué des réactions indignées sur les réseaux sociaux.

Le jeu avait déjà recueilli plus de 10.000 commentaires vendredi matin sur la plateforme de jeu Steam, dont seulement 9% étaient positifs.

"Il semble que Konami a sorti le jeu sans même s'assurer que même les critères de qualité de base étaient respectés", déclare l'AFP Serkan Toto, de la firme d'analyses Kantan Games à Tokyo, dressant un parallèle avec le jeu polonais CyberPunk 2077 qui avait été jugé bâclé à sa sortie l'an dernier. "Je l'ai essayé et c'est vraiment une parodie de jeu de foot", tacle-t-il. "Il est si grotesque, son gameplay est si atrocement mauvais, que je pense que tout le monde chez Konami savait que ça ne marcherait pas". Selon lui, le lancement a été "précipité", un signe que "l'équipe commerciale a pris le dessus sur les équipes créative et technique".

Konbini Sports avec AFP

À voir aussi sur sports :