AccueilE-Sport

Killian Hayes est devenu le Français le plus haut drafté de l'histoire

Publié le

par Konbini Sports

© Insagram (@iam_killian)

"Les Detroit Pistons choisissent en 7e position... Killian Hayes".

"Les Detroit Pistons choisissent en 7e position... Killian Hayes" : à l'annonce du patron de la NBA Adam Silver, le meneur de 19 ans est devenu mercredi le joueur le plus haut drafté de l'histoire du basket français. Il fait mieux que le meneur Frank Ntilikina, drafté en 8e position en 2017 par les New York Knicks, et que le pivot Joakim Noah sélectionné en 9e position par les Chicago Bulls en 2007.

À l'annonce de sa draft, le meneur tricolore a éprouvé "un grand soulagement", a-t-il réagi. "Parce que dans ma tête, je savais que c'était Detroit, mais rien n'était garanti. Donc j'étais vraiment content. Vous avez pu voir la réaction de ma mère et de mon père, qui sautaient de joie. Il y a beaucoup d'excitation. Je me sens super fier de moi."

Atterrir à Détroit apparaît comme une bonne pioche pour Hayes. Il va intégrer un effectif dont la ligne arrière est peu performante, avec la perspective de s'y faire une place de titulaire assez vite, peut-être même immédiatement. Il va également y retrouver un autre "Frenchie", Seykou Doumbouya, qui s'est bien installé dans l'effectif. Ce qui n'est pas négligeable pour les questions d'adaptation.

Même s'il est natif de Lakeland en Floride, Hayes, qui fera ses grands débuts dans le championnat le plus relevé du monde à partir du 22 décembre, va découvrir à Détroit un environnement totalement différent de ceux où il s'est construit en tant que jeune joueur.

Il a été formé à Cholet, comme un certain Rudy Gobert avant lui, là où son père américain, DeRon, a aussi joué en pro ; puis est allé s'escrimer en 1ère division allemande l'an passé, au sein du Ratiopharm Ulm, afin de s'endurcir.

Jusqu'ici sa trajectoire a été météorique: champion d'Europe U16 en 2017, vice-champion du monde U17 en 2018, deux fois champion de France U18 (2016-2017, 2017-2018), champion de France Espoirs (2017-2018), ce gaucher, grand (1,96 m) et athlétique, capable de sang-froid dans les fins de matches serrées, a le potentiel pour s'imposer très rapidement parmi les titulaires chez les Pistons.

Avec AFP.

À voir aussi sur sports :