"Personne ne nous fait peur" : entretien avec Usmakabyle, triple champion du monde de PES

Interview avec celui qui représente la France ce week-end à l'eEuro sur PES.

Si le "vrai" Euro a été repoussé à l’année prochaine, l’eEuro, qui se joue sur PES, a bien lieu, et c’est ce week-end. Chaque nation est représentée par deux ou quatre joueurs, et pour la France, il s’agit de Lotfi et Usmakabyle. Ce dernier est déjà triple champion du monde et s’apprête donc à relever un nouveau défi. Entretien avec celui qui se compare plus à eGriezmann qu’à eMbappé.

Publicité

Konbini Sports | Peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours dans l’eSport ?

Usmakabyle | Moi, c’est Walid Rachid Tebane, mon pseudo "Usmakabyle", j’ai 26 ans, bientôt 27, j’ai trois titres de champion du Monde de PES. Je suis aussi joueur pro pour l’AS Monaco eSports et je représenterai la France en eFoot de France à l’eEuro 2020.

J’ai commencé l’eSport en janvier 2015, et en 4 mois, j’ai fait champion de France et champion du monde sur PES. La saison d’après, je réédite ma performance en faisant à nouveau champion du monde. En 2017-2018, je tente ma chance sur FIFA avec quelques faits marquants mais pas de gros titre. Je reviens en 2019 sur PES pour signer à Monaco et je rempile champion du monde en battant le tenant du titre. Avec Monaco, on a gagné l’eFootball Pro (tournois regroupant dix clubs pros européens) aussi.

Publicité

Comment devient-on e-joueur de l’Équipe de France ?

En remportant des trophées et en se faisant remarquer par la sélection. Pour ma part, j’ai été sélectionné, avec mon coéquipier Lotfi, en eFoot de France dans le but de gagner l’eEuro.

Tu es plus eMbappé, eGriezmann ou eKanté ?

Publicité

eGriezmann évidemment, c’est un bon joueur PES et il est fan d’e-sport.

Comment se qualifie-t-on pour l’eEuro ?

Les 55 nations européennes composent leurs équipes de 2 ou 4 joueurs. Elles sont réparties en 10 groupes. Les premiers de chaque groupe sont automatiquement qualifiés et les deuxièmes vont aux barrages. Avec l’eFoot de France, on est sortis premiers des qualifiers, avec la meilleure attaque.

Publicité

Tu es déjà trois fois champion du monde, donc j’imagine pas mal expérimenté, mais est-ce que tu stresses quand même un peu avant la compét' ?

Évidemment que la pression est présente ! Celui qui dit qu’il n’a pas de pression, je ne le crois pas… Moi j’aime ça et d’autant plus que c’est un honneur de représenter la France à ce niveau-là ! Recevoir des encouragements nous donne de la force. Que ce soit pour moi, mon coéquipier Lotfi et le reste de la team eFoot de France.

Peux-tu nous expliquer comment va se dérouler cet eEuro ? Concrètement, vous jouez de chez vous ?

Exactement, tout va se dérouler en ligne uniquement… Malheureusement, mais avec les conditions actuelles, c’est la seule solution que l’UEFA et Konami ait trouvée. On aurait tellement aimé jouer offline pour vivre ce moment IRL. Mais on accepte les conditions et on fera avec pour remporter ce titre !

Qui sont les favoris de la compétition ? Qui vous fait peur ?

Pour beaucoup, nous sommes les favoris et on l’accepte. Mais dans notre poule, par exemple, l’Israël et la Grèce ont des joueurs vraiment bons. Sinon, concernant les autres poules : l’Allemagne, l’Espagne et la Serbie. Personne ne nous fait peur et personne ne nous fera jamais peur, on est la France, on est l’eFoot de France.

Combien de temps joues-tu par jour ?

Cela varie en fonction de l’approche des tournois. Avant un gros événement, on peut monter sur du 6-7 heures par jour. Sinon, on peut passer des semaines sans jouer au jeu. C’est vraiment aléatoire et en fonction du calendrier des compétitions.

Pour t’entraîner, tu joues avec quelle équipe ?

Avec la France évidemment ! On a un mode de jeu avec toutes les sélections, toutes les équipes sont recalibrées (elles ont globalement le même niveau).

Peux-tu nous filer trois tips pour devenir imbattable sur PES ?

Aucun tips à donner, sinon vous seriez plus fort que moi !

Pour suivre l’#eEURO2020, qui se jouera ce samedi 23 et ce dimanche 24 mai, ça se passe sur les streams diffusés sur les réseaux sociaux d’eFoot de France. 

Par Lucie Bacon, publié le 20/05/2020