AccueilE-Sport

Des tutos FIFA 15 à la chaîne Twitch du PSG, on a discuté avec Arsène AF5 de son parcours

Publié le

par Lucie Bacon

"Cela n’a pas toujours été évident car il faut faire des choix quand tu te lances dans le gaming."

Désormais tête pensante de la stratégie du PSG sur Twitch après avoir été l’ambassadeur e-sport du club parisien, Arsène "AF5", qui a commencé en faisant des tutos sur sa chaîne YouTube il y a six ans, revient sur son ascension fulgurante à l’occasion d’une opération où il a pu créer un maillot qui sera présent dans FIFA 21.

Konbini Sports | Tu as pu, avec ta communauté, dessiner un maillot pour FIFA. Raconte-nous comment ça s’est organisé.

Arsène "AF5" ⎪ J’avais déjà créé il y a un an et demi un maillot pour FIFA 20 dans une vidéo YouTube. EA l’avait vue, et ils m’ont donc proposé de collaborer pour créer un maillot qui serait dans FIFA 21. Comme j’ai fait des études de graphisme, ça m’a tout de suite parlé et motivé.

Ensuite, j’ai pu créer le maillot avec ma communauté, sur Twitch. C’était une bonne idée de le faire à la fois à mon image et aussi en fonction des personnes qui me suivent. On a commencé par faire un petit benchmark des maillots qui nous plaisaient, on a essayé de trouver plusieurs inspirations, et il y a aussi des éléments qui me correspondent bien, comme le mot "crack" que j’adore utiliser. Je tenais aussi à ce qu’il y ait des références à la France, donc on a essayé pas mal de choses, on a même voulu mettre des baguettes !

Ça donne un maillot assez sobre, avec deux étoiles en référence aux deux Coupes du monde. Le bleu et le rouge sont des idées qui ont été données dans le chat et il y a un effet brush sur le maillot pour donner du dynamisme, mais ça reste très épuré. Le maillot sortira aussi en physique en mai, j’en aurai une dizaine à faire gagner à ma communauté.

Le maillot créé par Arsène F5 et sa communauté et porté par Mbappé. (© NajaStudio_)

Si tu avais pu le dessiner seul, sans ta communauté, à quoi aurait ressemblé ce maillot ?

Je pense qu’il aurait été un peu trop simple, noir et blanc, avec un design hyper minimaliste. C’est dur de faire simple et beau, un peu comme le football ! D’ailleurs, Cruyff a dit "jouer au foot est simple, mais jouer simple est la chose la plus difficile au monde". C’est pareil avec le design !

Tu lances aussi ton propre tournoi FIFA, en quoi ça va consister ?

Oui, c’est dans le cadre d’un partenariat avec PlayStation. Il y a mon nom sur le tournoi, tu trouves même ma photo sur la PlayStation, c’est assez fou quand j’y pense. Il y aura une PS5 à gagner, je suis vraiment trop content de cette opération, c’est une belle opportunité pour faire kiffer mes abonnés. Je fais peu de partenariats, mais quand j’en fais, c’est avec de belles marques.

Raconte-nous ton histoire dans le monde de l’e-sport. Comment as-tu commencé puis comment as-tu évolué ?

Cela n’a pas toujours été évident car il faut faire des choix quand tu te lances dans le gaming. Il y a des moments dans ta vie où tu ne sais pas quoi faire : tu persistes dans ce milieu ou tu continues tes études ? Mais il faut prendre des risques. J’ai commencé en faisant un tuto FIFA 15, je ne pensais pas percer, mais très rapidement j’ai eu 200 000 vues. C’était nul en termes de montage, mais les gens ont kiffé.

Depuis, je me suis amélioré en montage, en création graphique, et je suis un vrai passionné de cela. J’ai un master en communication design graphique, et ça m’a aidé pour YouTube. Pour mon master, j’ai pu faire une alternance en free-lance, à mon compte, donc je me consacrais uniquement à mes vidéos.

Tu travailles désormais avec le PSG, en quoi consiste ton rôle au sein du club ?

J’ai signé il y a deux ans jour pour jour au PSG Esports [interview réalisée le jeudi 18 février, ndlr], en tant qu’ambassadeur pour aider les joueurs à faire du contenu sur les réseaux sociaux. Je partais en tournoi avec eux et je racontais leurs parcours, j’étais présent sur les événements pour faire des contenus pour le PSG.

Dernièrement, j’ai fait des vidéos avec des joueurs comme Mbappé, Neymar, Marquinhos ou Kurzawa. Et depuis peu, je suis présentateur sur la chaîne Twitch du PSG et manager du projet Twitch : je gère les lives, les contenus, et j’aide le PSG Esports à se développer sur cette plateforme.

À quoi ressemble ton quotidien aujourd’hui ? Certainement loin du fantasme de beaucoup de gens, qui vous imaginent jouer dans le noir toute la journée...

Avant, je jouais beaucoup, mais je joue moins en ce moment car il y a beaucoup de choses à faire avec le PSG sur Twitch. Je fais un live FIFA un jour sur deux ou trois, avec une draft ou FUT Champions pour créer en même temps du contenu gameplay, car de mes lives va sortir une vidéo YouTube. J’ai donc aussi les montages à faire.

En plus, je prépare les contenus Twitch avec les équipes et, en même temps, j’ai mes partenariats et la création de contenus pour mes réseaux à gérer. [Sa manager lui rappelle au passage qu’il a une story à poster au plus vite sur Instagram, ndlr.]

Tu n’en as pas marre parfois de FIFA ? Si tu devais jouer à un autre jeu vidéo, ça serait quoi ?

C’est une question qu’on m’a énormément posée ! Sans vouloir me la raconter, il y a des moments où je me trouve bon dans le jeu et, du coup, c’est trop simple, mais ça me dégoûte moins du jeu que certains joueurs moins bons. En tout cas, j’ai toujours du plaisir à jouer. Et j’aime bien aussi jouer à Warzone.

À voir aussi sur sports :