À la conquête du San Marino Challenge : épisode 2

On essaie de remporter la Coupe du monde avec Saint-Marin sur Football Manager.

Je tiens à commencer ce nouvel épisode en vous remerciant chaleureusement pour vos retours votre engouement pour cette aventure, ça me permet de moins penser à toutes les heures de sommeil que j’ai perdues. Pour ceux qui arrivent en cours de route, vous pouvez retrouver le premier épisode ici.

Allez, retournons à nos moutons, on a une Coupe du monde à gagner. Dans l’épisode 1, nous nous étions arrêtés après la première saison, histoire de se mettre en jambes. Aujourd’hui, on va être généreux et s’en faire trois d’un coup. J’hésite encore à en faire deux, trois ou quatre par épisode, de peur que ce soit trop long, donc c’est possible que ça change.

Publicité

J’en profite pour faire un bref point stratégie. Comme vous pouvez vous en douter, je n’ai aucune idée de comment vraiment venir à bout de ce challenge, donc mon approche sera amenée à changer avec le temps et je vous en ferai part dans des points stratégie.

Il faut aussi savoir que le règlement du championnat saint-marinais n’autorise que 11 joueurs étrangers (dont 7 sur la feuille de match) et seulement 4 arrivées en prêt. Pour commencer, j’ai décidé de me focaliser sur les joueurs du pays, en espérant les faire progresser à mesure que j’améliore les infrastructures du club.

Saison 2020-2021

La grande nouvelle de ce début de saison, c’est que Tre Penne devient le premier club saint-marinais à obtenir le statut semi-professionnel ! C’est une bonne chose au niveau de l’entraînement, car il est un peu compliqué de faire progresser des joueurs avec deux séances par semaine.

Publicité

Pour rappel, la première saison était plutôt réussie avec le championnat dans la poche et une campagne européenne plus que décente. Les objectifs sont absolument les mêmes cette année. Mis à part le fait que ce serait cool de remporter la coupe nationale aussi et donc faire le triplé (oui, car à Saint-Marin aussi il y a la Supercoupe). En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’il faut impérativement finir premier, parce que sinon, bye-bye la Champions League money.

En parlant d’argent, j’aimerais en profiter pour demander à toute la team de Sports Interactive d’ajouter une fonctionnalité nous permettant de recruter de meilleurs commerciaux. Visiblement, j’ai la seule team marketing qui ramène des partenariats moins lucratifs après la meilleure saison de l’histoire du club.

Publicité

Au niveau transferts, étant un adepte de la bonne affaire, je me suis fait plaisir. Tre Fiori ne pouvait pas refuser mon incroyable offre de 9 euros pour Fabrizio Pinna, qui valait quand même la bagatelle de 500 euros. Ça ne m’étonnerait pas de recevoir un coup de fil de mon équipe commerciale pour en apprendre plus sur mes méthodes de négociation. Je suis vraiment content d’avoir réussi à chiper Edoardo Colombo (absolument pas chipé, son contrat se terminait) à la Juve (qui s'appelle Zebre dans le jeu). C’est un énorme espoir au poste de gardien de but qui en plus a pu être formé à la Juve, donc une super recrue.

La saison démarre logiquement par l’Europe et ses milliers de tours préliminaires. C’est encore pire quand on est l’une des quatre pires nations en terme de coefficient, car on doit s’affronter dans deux matches préliminaires aux préliminaires. On réussit à s’en sortir et on tombe malheureusement sur Rosenborg au vrai premier tour qualificatif. On est ensuite rétrogradés aux barrages d’Europa League où on échouera au troisième tour contre Shamrock. Pas de regrets.

Publicité

Le reste de la saison est… un peu plus compliqué. Vous savez, je tiens à ce qu’il y ait un vrai rapport d’honnêteté entre vous et moi les amis et je préfère vous le dire dès maintenant : nous ne sommes pas champions. On finit seulement troisième du groupe de championnat avant les play-off, à 12 points de Faetano. Ensuite, nous avons perdu 1-0 en finale de play-off, ce qui veut dire que Tre Penne ne jouera pas la Ligue des Champions l’année prochaine. Cerise sur le gâteau, on perd aussi la finale de coupe nationale, sur le même score. Je rappelle que nous sommes pourtant la seule équipe non-amateur de cette ligue.

Petite nouveauté dès la saison 2021-2022, l’arrivée de la Ligue Europa Conference, une sorte de sous-Europa League, sobrement appelée Euro Cup II dans le jeu. Nous jouerons donc cette compétition l’année prochaine.

Du côté de la sélection nationale

Le gros du challenge est par ici. En 2020, les quelques victoires obtenues nous permettent de finir à la 199e place du classement mondial de la FIFA, après avoir commencé la partie à la 211e position. Grosse déception tout de même en Ligue des Nations, où on finit à la 3e place d’un groupe abordable, en terminant notamment derrière les Féroé, que l’on réussit à battre 4-0 à domicile. Cette rencontre permet aussi à Saint-Marin de battre son record de victoires consécutives avec deux matches remportés d’affilée.

On clôt cette saison avec un screen qui n’a rien à voir mais qui m’a fait rire.

Saison 2021-2022

Je vais essayer d’être un peu plus bref par la suite, parce que ce challenge va être long et j’ai peur que vous m’abandonniez en cours de route. Cette saison est la saison de la revanche pour Tre Penne, battu en coupe et en championnat. Il faut réagir à tout prix sinon les carottes seront cuites. Commençons par les transferts, je lâche mon gardien titulaire, afin de donner les plein pouvoirs à Colombo pour qu’il progresse au mieux. Côté arrivées, je continue d’essayer de recruter les plus grands espoirs du pays, en croisant les doigts pour que ça fonctionne. À noter tout de même, la venue de quatre recrues étrangères, qui espérons-le, nous aideront à être compétitif en Europe.

Notons d’ailleurs que pour ce mercato, nous avions 2 millions à notre disposition. Mais bon, quand tu as 1 600 euros de masse salariale mensuelle, tu ne peux pas attirer grand monde. On en a aussi profité pour investir 2 millions dans l’amélioration des structures de formation et d’entraînement.

En Europe, on commence directement par le premier tour préliminaire de l’Euro Cup II, ce n’est pas super sexy mais on prend quand même. Malheureusement, notre parcours s’arrête seulement au deuxième tour. Ce n'est vraiment pas fameux et ça représente un gros manque à gagner en comparaison avec les années précédentes où la Champions League nous rapportait environ 2M. 

En championnat, les joueurs sont déterminés à montrer un autre visage et cela permet à Tre Penne d’enfin réussir le triplé ! On retiendra notamment les victoires fleuves, comme le 9-2 infligé à Cosmos.

Du côté de la sélection nationale, l’année 2021 est bien loin des beaux résultats obtenus en 2020. L’équipe joue les qualifications pour l’Euro et logiquement, affronte de bien meilleures équipes. On s’en tire avec une seule victoire en match amical, face à Saint-Kitts et Nevis. Malheureusement, ce n’est pas suffisant pour espérer une quelconque amélioration de notre classement mondial. Ça va être long. (M'abandonnez pas svp)


Saison 2022-2023

Continuons de manière plutôt brève, on a encore un paquet de saisons devant nous. Niveau transferts, on a de l’argent, mais difficile à dépenser, alors on cherche des bonnes affaires avec des joueurs libres. On a d’ailleurs réussi un énorme coup en recrutant gratuitement Filippo Berardi, le meilleur joueur saint-marinais, dans le jeu et dans la vraie vie. Il est d’ailleurs le dernier joueur de Saint-Marin à avoir inscrit un but (dans la vraie vie, toujours).

Après une très bonne saison avec le triplé en poche, on retrouve enfin les tours préliminaires de Ligue des Champions et ça va faire énormément de bien aux finances du club. Comme je vous l’ai dit, la franchise, c’est important et c’est pour ça que je préfère vous prévenir : vous allez assister à une saison de légende pour le club de Tre Penne. Après une défaite au 2e tour préliminaire de Ligue des Champions contre l’Étoile Rouge de Belgrade, on est rétrogradés au troisième tour préliminaire d’Europa League où on perd cette fois-ci contre le Maccabi Haïfa. Une défaite qui nous emmène au tour final des préliminaires d’Euro Cup II, dont Tre Penne sort vainqueur au terme d’une double rencontre d’anthologie face à l’Apollon Limassol. Tre Penne devient le premier club saint-marinais à participer aux phases finales d’une Coupe d’Europe !


On ne va parler que rapidement du championnat, où on s’est baladés. Le triplé est une nouvelle fois dans la poche, notamment grâce à Andrea Bernardi, une jeune pousse du centre de formation, que j’ai directement mis dans le grand bain en espérant que ça lui permette de devenir un joueur correct pour l’équipe nationale. Il a fini la saison avec 14 buts en 18 matches de championnat.

Revenons aux choses sérieuses, à savoir l’Europe. On récupère tout de même 3 millions, grâce à notre participation en phase de poules de l’Euro Cup II, ce qui est énorme pour un club semi-pro. Ça va mettre de l’huile d’olive dans la pasta (mais pas dans l'eau des pâtes qui on le rappelle ne sert absolument à rien). 

Dans notre poule, on tombe avec Villarreal, Cherno More Varna et le Fehérvár FC. Pas si simple, mais il en faut plus pour faire peur à Tre Penne qui réussit à se qualifier en 16e de finale !

Une performance absolument remarquable qui nous permettra de recevoir Montpellier pour essayer de passer en huitième de finale de cette toute nouvelle compétition européenne. C’est une opposition assez particulière, car elle n’est pas en format aller/retour, mais se joue en un seul match. Tre Penne a la chance d’évoluer à domicile, le théâtre des rêves…

Grâce à un but en prolongation du génialissime Andrea Bernardi, Tre Penne dispose de Montpellier et se retrouve en huitième de finale d’Euro Cup II ! Malheureusement, les huitièmes de finale se jouent aussi sur un seul match et Tre Penne se fera éliminer sur le terrain du Sporting. Pas de regrets, c’est une saison de légende pour tout le monde au club (sauf les commerciaux, qui vont sûrement fêter ça en annulant tous nos sponsors). On espère que ce parcours améliorera la réputation du club et nous aidera à attirer de meilleurs joueurs.

En sélection nationale, 2022 était une bonne année. Vu qu’il n’y avait pas de qualifications cette année, Saint-Marin participait à la Ligue des Nations et a pu affronter des équipes de son niveau. On finit à la deuxième place dans un groupe où se trouvaient les Féroé, le Liechtenstein et l’Azerbaïdjan. C’est une meilleure figure que lors de notre dernière participation, mais ça reste décevant compte tenu des occasions manquées.

Individuellement, notre attaquant Nicola Nanni est devenu le meilleur buteur de l’histoire de Saint-Marin, en inscrivant son 9e but international face à Curaçao il dépasse Andy Selva et ses 8 buts. Saint-Marin termine cette année 2022 à la 186e place du classement mondial de la FIFA, ce qui est très encourageant.

La suite du récit est désormais disponible par ici : 

Par Konbini Sports, publié le 28/04/2020