AccueilE-Sport

À la conquête du San Marino Challenge - Épisode 10

Publié le

par Enzo Galipon

Encore une saison de transition ? Le suspense est entier...

Hello les potes. J’espère que tout roule pour vous et que vous êtes prêts pour une nouvelle saison aux côtés de la meilleure équipe de Saint-Marin. 

Pour les nouveaux, voici les liens vers les premiers épisodes : épisode 1 / épisode 2 / épisode 3 / épisode 4 / épisode 5 / épisode 6 / épisode 7 / épisode 8 / épisode 9. Tout est carré ? Allons-y.

Saison 2036/2037

Ça me fait tellement bizarre de voir que j’en suis aussi loin. J’aurais jamais (mais alors vraiment jamais) pensé, un jour, faire une partie de Football Manager aussi longue.

Niveau transferts cette année-là, il ne se passe pas grand chose. Je mise beaucoup sur mes jeunes pousses. Sur les 57M dépensés, il y en a 30 pour Santiago Gonzalez, car je n’avais toujours pas remplacé Brian Romagnoli. Le reste de l’argent est envoyé aux clubs concurrents histoire de donner un nouvel élan à la ligue. Malheureusement, j’ai un petit problème là-dessus mais on y reviendra plus tard. Il ne se passe rien niveau départs, seulement des jeunes joueurs envoyés en prêt.

Et il aurait pourtant pu se passer des choses en terme de départs avec encore une fois des grosses offres pour mes joueurs. Notamment pour Luis Polo et Samuele Veronese. J'avais recruté ce dernier pour 1,8M il y a quelques années pour ensuite l'envoyer en prêt à Valence, puis à la Roma où il a été très bon.

Bien entendu refusé. D’autant plus que c’est bien galère d’avoir des bons latéraux.

L’autre arrivée principale est un prêt, qui s’appelle Emmanuel Mohammed. Il était indésirable à la Juve.

Passons désormais à la LDC, qui devient de plus en plus le coeur de ce récit. Pour la première fois, on ne joue pas le premier tour préliminaire et on commence directement dès le deuxième ! Du progrès. Comme pour les saisons précédentes, on fait un premier match incroyable et le reste, en rythme de croisière.

Le tirage au sort pour les poules est plutôt compliqué, mais à notre portée. On vise la deuxième place mais on peut se contenter d’une troisième place. Pour ça, il va falloir se mesurer à Feyenoord, le Real et l’Inter. On avait bien tenu tête face au Real il y a deux ans donc on pourrait réitérer l’exploit.

Que nenni. On réussit cependant à bien performer face à l’Inter et Feyenoord, ce qui nous permet d’obtenir une deuxième place bien méritée.

Avant de continuer sur la suite de la saison en LDC, on va parler du mercato d’hiver qui était bien mouvementé… autour d’un joueur en particulier.

Fabio Bernardi. Le fameux joueur qui ne veut pas jouer pour Saint-Marin (et que j’ai recruté 59M). Petit rappel de son profil.

J’ai reçu une offre faramineuse pour lui. Offre que j’ai refusée.

Sauf que Chelsea n’en a pas démordu… J’ai toujours eu du mal à bien vendre mes joueurs sur FM donc cette partie me fait bizarre. J’ai refusé, à contre-coeur, mais j’espère encore pouvoir le persuader de jouer pour Saint-Marin.

J’ai donc refusé cette offre et je suis retourné tranquillou à mon bureau. Je me repose un peu et je remarque un nouveau message dans ma boite de réception :

Quelle trahison. Bref. Bravo à lui. On peut arrêter ici ce petit aparté mercato d’hiver et finir notre saison de Ligue des Champions.

On tombe sur le Bayer Leverkusen en huitième. Un club prenable et je vous avoue que j’étais plutôt content au moment de l’annonce. Et comme à chaque fois que je m’emballe, c’est plus compliqué que prévu. On s’en sort, certes, mais pas avec la manière.

Tre Penne est donc pour la première fois en quart de finale de Ligue des Champions ! C’est historique !! À la presse on dit qu’on prend les matches les uns après les autres, mais au fond de moi je m’imagine déjà soulever la coupe aux grandes oreilles. Le tirage nous donne le Real en quart. Cette même équipe qui nous a absolument détruit en phase de poules (9–2 sur les deux matches). J’ai zéro, mais alors zéro espérance.

On prend 2–0 à l’aller, à domicile. Là où on est censé être difficile à prendre. Tous mes espoirs sont réduits en fumée. Mais vous vous doutez bien que si j’en parle match par match, il y a anguille sous roche…

Je fais en sorte que mes joueurs ne voient pas que j’ai perdu espoir. Je les motive, je dis à la presse que je suis confiant tant que l’on se tient à mon plan et que j’ai vu de bonnes choses à l’entraînement. Ça booste les joueurs ça. Et contre toute attente, le miracle. À Bernabeu. Ceci dit j’ai été bien aidé, le Real a vendu Edson Lafer, son attaquant vedette au mercato d’hiver. Il avait marqué 4 des 9 buts qu’ils m’ont mis en poules. Il avait aussi porté les couleurs de Tre Penne sous forme de prêt, lors de notre épopée en demi-finale d’Europa League en 2032.

On l’a fait, on est en demi de LDC ! On va devoir jouer le Barça mais de toute façon, à ce niveau là de la compétition c’est compliqué d’avoir un tirage facile.

Dans un Camp Nou en folie (eh oui je m’invente une vie), on perd 2–0. Ça va, c’est pas fameux mais je ne désespère pas non plus.

Au retour, à la casa, il va falloir être dur sur l’homme. Ne rien lâcher. On a fait un miracle face au Real, on peut bien en faire un autre, non ? Effectivement, on peut. Mais quand Football Manager n’a pas envie que tu sois heureux, tu ne peux rien y faire. On mène 3–0 à la mi-temps. Je vois déjà la finale au bout du tunnel, puis la douche froide…

On est habitués maintenant, aux défaites bien frustrantes comme ça. Mais c’est pas grave, on reviendra plus forts. N’en déplaise aux développeurs de Sports Interactive qui prennent un malin plaisir à nous mettre des bâtons dans les roues.

Sur le reste de la saison. Outre les nouveaux succès en coupe et championnat, le Stade Coach Zozo s’offre un agrandissement ! Peut-être qu’on pourra enfin l’utiliser en Ligue des Champions.

Pour finir, voici le XI de la saison, avec encore de très belles notes et stats. Ça fait aussi plaisir de voir mes jeunes cracks se muer en titulaires indiscutables.

En sélection nationale :

De retour en division C de la Ligue des Nations ! Notre sixième participation, toujours pas de signe de promotion en vue. On fait même pire que les saisons précédentes en terminant 3è.

Toujours aussi galère de progresser avec la nation mais on ne lâche rien. On termine cette année 2036 à la 112e place du classement mondial de la FIFA !

À voir aussi sur sports :