AccueilCulture sport

Winamax supprime son tweet après la menace de suspension de sa licence pour paris sportifs

Publié le

par Lucie Bacon

La référence à des paroles de PNL est mal passée sur Twitter.

Ce week-end, Twitter n’a parlé que de cette histoire. Samedi soir, après la qualification de l’OL face à Manchester City en demi-finale de Ligue des champions, le compte de Winamax Sport a tweeté cela :

Ceux qui s’intéressent un peu au rap auront reconnu une référence au morceau "Celsius", de PNL : "On prend le rap on l’encule à deux". Les clubs de l’OL et du PSG apparaissent à la place des deux frères des Tarterêts. Si personne ne s’était ému de cette brutale expression lors de la sortie de l’album de PNL, le tweet de Winamax est quant à lui très mal passé auprès de ceux qui n’avaient pas forcément la référence.

Très vite, de nombreux internautes sont montés au créneau, accusant les community managers du compte d’homophobie. Surtout, des personnalités politiques ont également dénoncé le tweet, comme Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, et Roxana Maracineanu, ministre des Sports.

C’est allé encore plus loin ce mardi. Olga Givernet, députée LREM, a publié sur Twitter un courrier qu’elle a adressé au Premier ministre, demandant purement et simplement le retrait de la licence de Winamax pour les paris sportifs, suite à cette polémique.

L’Autorité nationale des jeux a, quant à elle, indiqué sur Twitter que "cette publication n’apparaît pas constituer un motif de suspension".

Peu après, le compte de Winamax a fini par supprimer le tweet incriminé.

À voir aussi sur sports :