AccueilCulture sport

Voici notre sélection des 10 meilleurs mangas sur le sport

Publié le

par Axel Savoye

En attendant de fouler à nouveau un terrain ou d’entrer dans une salle de sport.

Haikyū!!

© Shūeisha

Devenu un incontournable des mangas sportifs, Haikyū suit le parcours de Shōyō Hinata, un lycéen passionné de volley-ball et déterminé à marcher sur les pas du "petit géant", son idole évoluant au championnat national. Malgré sa petite taille et son manque de compétences, qui devraient le priver de rejoindre un club, il parvient à combler ses lacunes grâce à une détente spectaculaire. Dans le club de volley-ball du lycée Karasuno, Shōyō se voit contraint de faire équipe avec Tobio Kageyama, un joueur arrogant qui lui avait déjà fait mordre la poussière auparavant. Le jeune volleyeur devra faire l’impasse sur cette rivalité s’il souhaite atteindre les sommets. Avec l’humour et des matchs inoubliables comme points forts, ce manga s’impose comme l’un des meilleurs mangas sur le sport.

Slam Dunk

© Shūeisha

C’est l’un des mangas les plus vendus au monde. Slam Dunk nous met sur les traces d’Hanamichi Sakuragi, qui souhaite à tout prix trouver une petite amie dès son entrée au lycée. Il tombe alors amoureux d’Haruko Akagi et décide d’intégrer le club de basketball afin de la charmer. Seulement, le capitaine de l’équipe se trouve être le grand frère d’Haruko et le garçon dont cette dernière est amoureuse est lui aussi parmi les joueurs. Cela n’empêchera tout de même pas Hanamichi de se passionner pour le basket et de gagner en maturité. À la manière d’Haikyū, Slam Dunk ne pêche pas avec une équipe de joueurs dotés de capacités surhumaines comme Kuroko’s Basket et préfère s’attarder sur les matchs intenses, l’humour et le charisme de ses personnages.

Ippo

© Kōdansha

Avec ses presque 130 tomes et plus de 1 300 chapitres (l’histoire est toujours en cours !), Ippo s’impose comme une légende du manga, tous genres confondus. L’histoire raconte le destin d’Ippo Makunouchi, un jeune garçon brutalisé régulièrement par une bande de voyous de son lycée. Lors d’un énième passage à tabac, Ippo est sauvé par Mamoru Takamura, un boxeur professionnel qui l’emmène se faire soigner au club de boxe Kamogawa. Il lui conseille de se mettre à la boxe, pour avant tout se défouler et libérer toute sa frustration sur un punching-ball. Ippo découvre alors qu’il est fait pour la boxe et s’entraîne pour évoluer en milieu pro et atteindre les sommets. Terriblement addictif par son réalisme et ses combats où chaque crochet et chaque uppercut ne nous laissent pas indifférent, Ippo est la crème de la crème des mangas sportifs.

Eyeshield 21

© Shūeisha

Souffre-douleur constamment chargé de faire le coursier pour ses camarades du lycée Deimon, Sena Kobayakawa va perfectionner sa vitesse de course au gré des commandes et sollicitations. Il va finir par attirer l’attention du quaterback de l’équipe des Deimon Devil Bats, Yōichi Himura. Ce dernier va forcer Sena à rejoindre son équipe au poste de running back caché sous l’identité secrète d’Eyeshield 21. Le jeune homme va apprendre à apprécier ce sport qu’il jugeait brutal et grossier jusqu’à devenir un pilier de l’équipe. Avec son humour complètement barré et ses personnages incroyables, ce manga sur le football américain saura plaire à tous les amateurs de mangas sportifs.

Ace of Diamond

© Kōdansha

On a souvent tendance à ignorer que le baseball est le sport le plus populaire au Japon, il attire de nombreux jeunes et bénéficie d’une grande couverture médiatique. Le phénomène se ressent aussi dans les mangas comme Major et Ace of Diamond, deux références parmi les mangas sur le baseball. Ace of Diamond suit le parcours d’Eijun Sawamura, lanceur dans l’équipe de son collège, au moment où il reçoit une bourse pour entrer dans le prestigieux lycée Seido qui rassemble les meilleurs joueurs du pays. D’abord réticent à l’idée de quitter ses camarades de collège, Eijun se décide ensuite à rejoindre le lycée Seido après avoir visité ses installations haut de gamme et rencontré des prodiges du baseball avec qui il compte bien remporter le tournoi national.

Prince du tennis

© Shūeisha

Ryōma Echizen est un adolescent Japonais vivant aux États-Unis avec son père, champion international de tennis. Le jeune garçon, qui est aussi un génie du court et des raquettes, retourne au Japon sur les conseils de son père afin de s’inscrire au collège Seishun Gakuen, dont l’équipe de tennis est reconnue comme étant la plus compétitive du pays. Au gré de ses rencontres et de ses victoires, Ryōma se rapproche peu à peu du titre annuel mais s’affirme aussi auprès de ses pairs comme étant le nouveau "Prince du tennis". Bien que le manga faute un peu dans le développement des personnages, les matchs dynamiques et sensationnels comblent ce manque et nous donnent envie d’assister aux prochains échanges, encore et encore.

Hinomaru Sumo

© Shūeisha

Un manga sur le sport national du Japon, ça donne forcément envie, quand bien même le protagoniste n’est pas un sumo comme les autres ! Malgré sa petite taille, Hinomaru Ushio parvient à rejoindre le club de sumo de son lycée, l’un des plus faibles de la ville et qui comptait jusqu’alors un seul membre. Malgré les 15 centimètres qui lui manquent pour atteindre la taille réglementaire, Hinomaru sait rapidement faire preuve d’une grande puissance contre des adversaires mieux bâtis que lui et compte bien atteindre le grade suprême de Yokozuna, la récompense ultime chez les sumos. Bien que la lutte nippone ne soit pas en vogue chez nous, on ne peut qu’être absorbé par les combats de ce sport aussi vieux que le pays du Soleil-Levant.

Yuri!!! on Ice

© Crunchyroll

Petite bombe du studio Mappa (Jujutsu Kaisen et la dernière saison de L’Attaque des Titans), Yuri!!! on Ice a fait sensation alors qu’on n’attendait pas un tel succès venant d’un manga sur le patinage artistique. Les 12 épisodes retracent le parcours de Yuri Katsuki, de sa succession de défaites et de la remise en cause de sa carrière jusqu’à la finale du Grand Prix. Alors qu’il se ressource dans son village natal, Yuri est filmé à son insu en train de reproduire parfaitement la performance de son idole, Victor Nikiforov. Ce dernier tombe d’ailleurs sur la vidéo et décide d’entraîner Yuri. Le maître et l’élève entament ainsi une relation que l’on peut qualifier d’ambiguë. Une ambivalence critiquée par les détracteurs du manga qui pointent du doigt un choix de ne pas assumer l’homosexualité des personnages, tandis que d’autres voient là une manière originale de représenter une relation amoureuse.

Olive et Tom

© Shūeisha

Impossible de faire cette sélection sans eux et sans repenser au générique de la série animée qui nous trotte encore dans la tête ou aux moments où l'on a tenté de reproduire le tir de l’aigle à la récré. Ce manga emblématique d’une jeunesse passionnée de football narre les aventures d’Olivier Atton, un jeune footballeur talentueux qui rêve de remporter la Coupe du monde sous les couleurs du Japon. Son destin se met en marche lorsqu’il rencontre Roberto Sedinho, un joueur de l’équipe du Brésil qui décide d’abandonner sa carrière afin d’entraîner Olivier. On peut dire ce que l’on veut sur cette œuvre (n’allez pas cracher dessus non plus), elle aura marqué toute une génération de jeunes des années 1990. Midi les Zouzous, c’était vraiment la bonne époque.

En scène !

© Kurokawa

Oui… Un manga sur la danse classique, mais qui peut valoir le détour. Après avoir assisté à un spectacle de danse de sa voisine, Kanade Ariya décide du jour au lendemain de devenir ballerine. Mais la vie de danseuse est pavée de difficultés : c’est une discipline exigeante qui n’épargne personne, de ceux qui n’ont aucune prédisposition jusqu’aux meilleurs. Dès ses premiers pas dans le monde de la danse, Kanade va connaître les échecs et les déceptions, mais elle s’accroche tout de même dans l’espoir de réaliser son rêve. L’auteure a fait le choix de dessiner les deux visages de l’univers de la danse : la face enchanteresse et celle plus dramatique. Amateurs de danse classique ou curieux souhaitant vous faire une idée sur ce monde à part, ce manga ne vous laissera pas indifférent.

À voir aussi sur sports :