AccueilCulture sport

Si les personnages du Seigneur des anneaux étaient des joueurs de foot

Publié le

par Abdallah Soidri

On signe tout de suite pour voir Cristiano Ronaldo tuer des orques.

À l’occasion de la diffusion par TF1 de la saga Le Seigneur des anneaux, on s’est demandé à quoi ressemblerait l’univers imaginé par J.R.R. Tolkien, et porté à l’écran par Peter Jackson, si les personnages étaient des joueurs de foot. Mais aussi des entraîneurs, et même un club de foot.

Frodon Sacquet - Eder

Il n’a rien demandé et pourtant c’est sur ses épaules que repose le destin de la Terre du Milieu. Alors qu’il existe des guerriers bien plus valeureux chez les Hommes, les Elfes ou les Nains, c’est un nobody qui va réussir à détruire l’anneau de pouvoir, et directement chez l’ennemi. Eder Sacquet.

Samsagace Gamegie - N’Golo Kanté

Rien ne prédestinait Sam Gamegie à quitter la Comté pour le Mordor et à affronter des Orques et une araignée géante. Il aurait préféré rester tranquillement chez lui à s’occuper de ses fleurs et trouver le courage de parler à Rosie, mais le destin en a voulu autrement. Et ce bon vieux Sam a plus que fait le boulot en étant un soutien sans faille à Frodon. Le vrai héros, c’est lui.

Peregrin Touque - Benjamin Mendy

Pippin est le boute-en-train ultime de l’univers de Tolkien. Gaffeur, insouciant mais terriblement attachant, le Hobbit n’en manque pas une pour se faire remarquer. Et quand les choses ont commencé à mal tourner, à cause de la folie de Denethor, Pippin ne s’est pas démonté. Quand y’a drah, on peut compter sur lui.

Meriadoc Brandebouc - Lucas Tousart

Un homme au grand cœur et valeureux mais encore un peu tendre pour le haut niveau. Certes Merry n’est pas Aragorn mais il en a dans le ventre. Tout ce que le FC Mouillez le maillot réclame.

Gandalf - Marcelo Bielsa

Le plan de jeu de Gandalf pour sauver la Terre du milieu était risqué mais le pari s’est avéré gagnant. Grâce à une composition faite de talents éclectique et une tactique offensive, le magicien blanc a sauvé le monde. Et comme Bielsa, il est capable de transformer des talents quelconques en crack.

Aragorn - Cristiano Ronaldo

Si Eder est Frodon Sacquet, alors Cristiano Ronaldo est Aragorn. Sans le but et la bravoure des premiers, les seconds n’auraient jamais eu la couronne qui leur revenait de droit.

Legolas - Kevin De Bruyne

L’un est blond, l’autre est roux. À part ça, rien ne distingue les deux archers que sont Legolas et De Bruyne, deux monstres de précision.

Gimli - Edinson Cavani

On repassera sur la beauté dans le style de jeu pour ne retenir que la terrible efficacité des deux bonshommes. Que ce soit avec une hache ou avec les pieds (ou la tête), rien ne leur résiste.

Boromir - Thiago Silva

À n’en pas douter, Boromir est l’un des plus beaux guerriers que la Terre du milieu ait porté. Malgré tout ce talent, le crack du Gondor n’a pas su garder ses nerfs en présence de l’anneau. Un manque de mental qui lui a coûté la vie. Heureusement pour Thiago Silva, son alter ego dans le réel, une élimination en 8e ou en 1/4 de Ligue des champions fait moins mal. Quoique.

Bilbon Sacquet - Marek Hamsik

Après une vie pleine d’aventures, il est temps de raccrocher pour le vieux Hobbit et de laisser la place à la nouvelle génération. Merci pour tout.

Gollum - Pep Guardiola

Il n’a qu’une seule obsession : retrouver l’anneau. Ça tombe bien, Guardiola aussi, avec la Ligue des champions qu’il rêve de remporter à nouveau depuis son départ du FC Barcelone.

Arwen - Antoine Griezmann

Arwen est prête à renoncer à l’immortalité par amour. Griezmann a renoncé à l’immortalité chez les Colchoneros pour vivre son histoire chez les Blaugranas.

Theoden - André-Pierre Gignac

Il a fallu l’intervention d’un grand magicien (Gandalf et Bielsa) pour que les deux retrouvent toutes leurs qualités et leur grandeur. Et à chaque fois, il leur a manqué un tout petit quelque chose pour être décisif.

Eomer - Kylian Mbappé

Eomer et Mbappé ont en commun d’être de véritables prodiges et le futur de leur nation respective. L’avenir leur appartient.

Eowyn - Megan Rapinoe

Grâce à leur talent sur le champ de bataille et sur les terrains, elles ont justifié leur combat pour l’égalité homme-femme. Le combat continue.

Denethor - Jose Mourinho

En l’absence de roi, c’est lui qui a tenu la baraque du Gondor et maintenu les Orques du Mordor à distance. Mais l’âge avançant, ce brillant meneur d’hommes a perdu de sa superbe et son discours ne passe plus. Pire, il enchaîne les mauvaises décisions.

Nazgul - Manchester United

Qu’il est loin le temps où les Red Devils dominaient l’Angleterre et étaient craints et respectés en Europe. Malgré leur puissance financière, le club n’est plus que l’ombre de lui-même, comme les Nazgul et leur prestige d’anciens rois.

Saroumane - Neymar

Il aurait pu triompher avec le FC Magie mais il a préféré répondre aux sirènes de l’Olympique du Mordor. Résultat pour le magicien blanc, une cuisante défaite face à des papys arbres et deux Hobbits. La honte.

Ents - Vitorino Hilton

Comme les Ents qui étaient là avant l’arrivée des hommes de Numenor, Hilton foulait déjà les pelouses de Ligue 1 avant la venue des grosses stars de notre championnat. Malgré ses 40 ans passés, il est toujours aussi redoutable sur un terrain. C’est à lui qu’on ne parle pas d’âge.

À voir aussi sur sports :