Selon une étude, supporter son équipe peut avoir de graves conséquences pour la santé

Mais heureusement, il existe des solutions.

Regarder un match de foot en tant que supporter est une grande cause de stress. A priori, rien de nouveau sous les cocotiers, sauf quand on se penche de plus près sur la question. D'après une étude britannique, révélée par la BBC, les conséquences du stress provoqué lors qu'on regarde son équipe préférée sont beaucoup plus graves qu'il n'y paraît. Pêle-mêle, parmi les risques encourus : crise cardiaque, augmentation de la pression artérielle, tension... 

Lors de la Coupe du monde 2014, les chercheurs ont réalisé des tests salivaires auprès de supporters brésiliens, lors du fameux 7-1 contre l'Allemagne. Et les analyses ont révélé des taux de cortisol largement supérieurs à la moyenne, pouvant provoquer une augmentation de la pression artérielle et de la tension, ainsi que de grands niveaux de stress — sans distinction de genre. D'après l'étude, une exposition prolongée à cette hormone peut aussi réduire les vaisseaux sanguins ou encore abimer un cœur affaibli.

Publicité

Le docteur Martha Newson, chercheuse au Centre d'étude pour la cohésion sociale à Oxford, déclare à la BBC : "les fans qui ont une relation fusionnelle avec leur équipe sont ceux qui expérimentent la plus grande réponse de stress physiologique quand ils regardent un match". Un état qui peut aller jusqu'à la crise cardique, comme l'ont montré de précédentes études.

Mais les chercheurs d'Oxford avancent aussi des solutions pour diminuer le stress après les rencontres. D'après leurs observations, l'utilisation de l'humour ou les câlins sont efficaces pour réduire le stress. Le docteur Newson suggère de réduire la lumière dans l'enceinte des stades et de diffuser une musique calme après les matches.

Publicité

Par Abdallah Soidri, publié le 24/01/2020

Pour vous :