On en sait plus sur la série documentaire Lens, de sang et d'or

Elle sera diffusée les 24 et 25 juin prochains sur La chaîne L'Équipe.

Les 24 et 25 juin prochains seront diffusés sur La chaîne L’Équipe les quatre épisodes de la série Lens, de sang et d’or. Au cours d’une conférence de presse organisée en visio ce vendredi matin, les diffuseurs, les réalisateurs et les acteurs de ce documentaire nous en ont dit plus.

Jérôme Saporito, le patron de la chaîne, promet un documentaire "qui fait bouger les lignes", un événement pour lui et L’Équipe :

Publicité

"On revendique le fait d’être une petite chaîne et quand on part sur un projet comme ça, on sait qu’il faut être ambitieux, car cela représente un an de tournage et l’histoire s’écrit jour après jour."

Pour cela, Luc Dayan et François Pesenti, les réalisateurs, assurent qu’il y a eu une vraie liberté laissée par le club pour tourner les images, qui mettent en avant à la fois les supporters, mais également les véritables coulisses du RC Lens pendant la saison 2019-2020, avec la récurrence de plusieurs "personnages" du club, comme le joueur Jonathan Gradit :

"Joseph Oughourlian [le président] et ses équipes ont ouvert toutes les portes du club, certaines limites étaient en revanche fixées par le coach Montanier, mais au fil du documentaire, il y a eu une véritable ouverture d’esprit."

Publicité

Forcément, côté club et côté production, le documentaire de Netflix Sunderland 'Til I Die a inspiré. Le président du RC Lens lui-même raconte comment cela a pu l’aider à accepter les caméras :

"J’avais trouvé que la partie sur les supporters, sur leur vie de tous les jours, puis leur transformation quand ils arrivaient au stade, était très authentique et ce qu’il se passe à Lens est similaire. Ce que je voulais mettre en avant, c’est la culture des gens. Évidemment, je comprends que le public veuille voir comment fonctionne une équipe, mais la particularité de ce club, c’est quand même sa culture, ce bassin minier, toute cette passion."

Publicité

Car si ce qu’il se passe en interne, comme les tractations pour des transferts ou les causeries du coach Montanier, est révélé, les supporters sont également un élément central de la série-documentaire, comme l’explique Luc Dayan :

"Il y a une partie de souffrance, une partie de joie, une partie de tendresse, une partie de manque de chance… C’est ça qui rend cette région très attachante. Il y a une sorte de fatalisme, mais une énergie folle aussi. C’est très unique, ce qu’on ressent là-bas."

Publicité

Lens, de sang et d’or, les quatre épisodes seront diffusés en deux fois, les 24 et 25 juin, à 20 h 55, sur La chaîne L’Équipe. Élite production.

Par Lucie Bacon, publié le 29/05/2020