AccueilCulture sport

L'Italie pourrait tester un radar contre les cris racistes dans les stades

Publié le

par Lucie Bacon

Romelu Lukaku of inter during the Italian Serie A football match Inter Milan vs US Lecce on August 26, 2019 at the San Siro stadium in Milan. Photo Morgese/Rossini / DPPI

"Un radar passif fourni par l'antiterrorisme qui capte la provenance d'un bruit avec des micros directionnels."

La semaine dernière, nous vous parlions du président de la fédération italienne, Gabriele Gravina, qui voulait prendre le problème du racisme dans les stades à-bras-le-corps, en utilisant le VAR pour lutter contre. 

Ce lundi, dans un entretien accordé au journal italien La Repubblica, Gravina a expliqué avoir peut-être trouvé l'outil pour détecter dans les enceintes sportives italiennes les injures racistes : un radar sonore. Il a ainsi expliqué le fonctionnement de l'engin, nous traduit L'Équipe

"C'est un radar passif fourni par l'antiterrorisme qui capte la provenance d'un bruit avec des micros directionnels. Il peut débusquer en direct une personne qui pousse un cri raciste. Il suffit de deux panneaux par secteur, le coût n'est pas excessif, c'est une entreprise italienne qui le produit. Il y a juste l'obstacle lié à la confidentialité parce qu'il peut écouter des conversations privées au stade, mais c'est un outil redoutable. On veut se coordonner avec le ministère de l'Intérieur et on a l'intention de le tester lors d'Italie-Arménie à Palerme."

À voir aussi sur sports :