AccueilCulture sport

Le jour où un joueur a volé le collier d'un adversaire en plein match de foot

Publié le

par Konbini Sports

Illustration Sirio on Unsplash

La victime n'avait rien remarqué.

C'est une histoire qui nous fait remonter 30 ans en arrière, qui figure désormais dans des livres d'histoire du foot et que nous raconte aujourd'hui le Guardian. Nous sommes en Uruguay, en 1991, pour le match entre Nacional et Peñarol, un classique du championnat local — et cadre d'un sordide larcin en pleine rencontre. Dans les rangs du Nacional, on retrouve Julio Dely Valdes, joueur bling-bling et premier protagoniste de cette sombre histoire de vol. En face, pour compléter le casting, un dénommé Jorge Gonçalves, défenseur central de Peñarol aux yeux qui brillent.

Pour cette affiche, Dely Valdes est fidèle à sa réputation de joueur tape-à-l'œil et arbore de belles boucles d'oreilles et, autour du cou une chaîne en or à la Mr. T. Les bijoux du joueur du Nacional ne passent pas inaperçus, notamment aux yeux de Gonçalves, qui va se mettre en tête de dérober le collier. Le défenseur va profiter d'un corner adverse et de la pagaille dans la surface de réparation pour subtiliser l'objet, puis le cacher dans sa chaussette, le tout sans se faire remarquer, y compris par la victime.

Gonçalves aurait pu réaliser le crime parfait, mais il avait négligé un détail : la rencontre était filmée. La scène a été capturée par les caméras de télévision, ce qui a permis à Dely Valdes, accompagné par la police, de confronter le voleur devant son vestiaire. Ce dernier, pris la main dans le sac, n'a eu d'autre choix que de confesser son méfait. "Je ne sais pas ce qu'il m'est passé par la tête", s'est-il maladroitement défendu, mais le mal était fait. Après un courte détention, il a finalement été libéré après avoir rendu le collier à son propriétaire. N'est pas Danny Ocean qui veut.

À voir aussi sur sports :