AccueilCulture sport

Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux : OM-OL

Publié le

par Abdallah Soidri

"Paqueta, pour un oui ou un non, il va montrer sa côte. Mon cousin sors. Laisse les gens jouer".

Dans un Vélodrome désespérément vide, l'OM recevait l'OL pour l'acte II de l'Olympico cette saison. Les Lyonnais maîtrisent les débats en début de match, et grâce aux talents de Paqueta, Depay, Aouar et la finition de Toko-Ekambi, les Rhodaniens ouvrent le score.

Ce but a le mérite de réveiller les Marseillais qui se montrent de plus en plus dangereux. Juste avant la mi-temps, ils obtiennent un pénalty très litigieux : la frappe de Pape Gueye touche le ventre puis le bras de Lucas Paqueta. Pour prouver sa bonne foi, ce dernier soulève son maillot pour montrer la trace du ballon, mais l'arbitre ne bronche pas. Arkadiusz Milik tire le pénalty et le transforme.

Alors que les Phocéens poussent davantage en seconde période, la rencontre bascule avec l'expulsion de Paqueta.

En supériorité numérique, on pense que les Marseillais vont asseoir leur domination mais il n'en est rien. Malgré l'entrée en jeu de Cuisance, le seul changement opéré par Nasser Larguet, ils n'arrivent pas à prendre le dessus et se contentent du match nul.

À voir aussi sur sports :