AccueilCulture sport

Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux : OL-Metz

Publié le

par Konbini Sports

"Personne ne pouvait se douter que sous ses airs de gardien de but innocent se cachait en réalité... le Boucher de Givors"

Si quelques amateurs, huis clos oblige, se désintéressent du foot et de la "Farmers League", le match du dimanche soir ce week-end a pu les réconcilier avec la Ligue 1. En effet, la rencontre opposant l'OL à Metz était assez délicieuse à suivre, sauf pour les Lyonnais.

Ça va grossièrement d'un but à l'autre, avec de fortes occasions, et la première action qui fait parler est une nouvelle sortie de Lopes, cette fois tout à fait régulière. Elle fait quand même débat sur Twitter, certains la trouvant dangereuse, d'autres affirmant que le Portugais vise bien uniquement le ballon et que sa réputation le dessert. 

Pendant ce temps, certains demandent déjà du changement... 

Alors que les Lyonnais pensent finalement se donner de l'air en seconde mi-temps avec un but rageur de Toko-Ekambi, le VAR indique une position de hors-jeu pour Aouar sur l'action. Stéphanie Frappart annule le but, une décision qui fait forcément débat. 

... Et si les Lyonnais galèrent, ce n'est pas uniquement à cause de l'arbitrage : ils sont aussi tombés sur un énorme Oukidja.

Chaque camp tremble avec des occasions successives, Slimani aurait même pu devenir un héros lyonnais dès son premier match sous ses nouvelles couleurs... 

Finalement, dans les dernières minutes, Leya Iseka vient crucifier les Lyonnais, qui réclament une faute sur Cherki au début de l'action. 

À voir aussi sur sports :